L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Galerie des Glaces dans l'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Sam 6 Fév - 20:24

Réparation faite à Louis XIV par le Doge de Gênes, dans la Galerie des Glaces, par Claude Guy Hallé


La Galerie des Glaces transformée en ambulance par Victor Buchereau Reverchon


Guillaume 1er de Prusse proclamé Empereur d'Allemagne dans la Galerie des Glaces à Versailles, par Anton Von Werner


Visite du Shah de Perse, juillet 1873: le grand dîner de Gala


La signature du Traité de Versailles, par William Orpen

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
The Duke



Nombre de messages : 67
Age : 43
Localisation : Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Lun 8 Fév - 10:00

Estelle a écrit:
Réparation faite à Louis XIV par le Doge de Gênes, dans la Galerie des Glaces, par Claude Guy Hallé

Voilà ce que j'aime.

Toute la grandeur de la France, son prestige. Les émissaires étrangers qui s'inclinent aux pieds de notre roi et rendent hommage à notre génie.

Voilà, ça c'était la France. A l'époque où elle savait encore se faire respecter et s'imposer !


king
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Lun 8 Fév - 13:04

Il me semble que le personnage qui reçoit "vos inclinaisons" aurait dit :"J'ai trop aimé la guerre..." Or, il est difficile de faire plier les autres si on omet de leur déclarer une guerre... ouverte. Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Lun 8 Fév - 21:30

14 000 boulets pour avoir construit 4 galères pour l'Espagne, tu appelles cela la "grandeur de la France"? Shocked

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
The Duke



Nombre de messages : 67
Age : 43
Localisation : Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 10:08

Estelle a écrit:
14 000 boulets pour avoir construit 4 galères pour l'Espagne, tu appelles cela la "grandeur de la France"? Shocked

A l'époque, oui.

Il faut ce qu'il faut... lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 10:42

Et bien ravie que la Révolution soit passée par là, et que la France ait changé de méthodes pour se faire respecter et s'imposer.
Je ne crois que cet épisode soit une gloire dont la France puisse se venter.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
The Duke



Nombre de messages : 67
Age : 43
Localisation : Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 14:50

Estelle a écrit:
Et bien ravie que la Révolution soit passée par là, et que la France ait changé de méthodes pour se faire respecter et s'imposer.
Je ne crois que cet épisode soit une gloire dont la France puisse se venter.

Tu penses peut-être que l'œuvre de la Révolution française vaut mieux que l'Ancien Régime ?

Les quatre premières années, certainement, oui... c'est après 1793 que ça se gâte... la Terreur, le comité de Salut Public, la guillotine et j'en passe... et tout ça au nom de la liberté...

Pour des gens qui critiquaient le prétendu "obscurantisme" de la monarchie, quelle preuve de "tolérance" et d'ouverture d'esprit ! lol!

Tout ça pour en arriver à Napoléon Ier et la restauration, plus ou moins, de l'ordre ancien...

Quant à l'œuvre prétendument administrative de la Révolution, ce n'est qu'une repompe de choses existantes. On change juste les noms.

Ainsi, les Généralités deviennent des Départements.

Les Intendants deviennent des Préfets, et leurs subdélégués des sous-préfets.

Et l'on pourrait continuer la liste, comme ça. Ah si, la seule chose qu'a réalisé la Révolution, c'est d'avoir unifié les poids et les mesures... avec ça...

Mais l'abolition des privilèges, l'égalité fiscale, la souveraineté populaire, tout cela ce sont des idées que l'on retrouve autant chez les philosophes des Lumières que parmi certains penseurs du XVIIe de Pascal à Descartes, en passant par Saint Simon.

Les Français n'ont pas attendu 1789 pour arracher certaines de leurs libertés, crois-moi...

1789 n'est que l'évolution logique des idées, tout cela aurait pu (aurait du) aboutir à une monarchie à l'anglaise et un rôle accru du Parlement.

Louis XVI lui-même y était favorable, mais il a eu le malheur d'être marié à une Autrichienne dont le parti était clairement opposé aux idées nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 18:10

[quote="The Duke"]
Tu penses peut-être que l'œuvre de la Révolution française vaut mieux que l'Ancien Régime ?


Peut-on légitimement comparer une organisation politique quasi millénaire et une expérience politique courte, spontanée et violente ?

Cela n'a pas de sens. Car on ignorerait ainsi que la monarchie fut une construction lente et que son aspect absolutiste commence à naître plus surêment à la Renaissance que sous Louis Louis XIV. A ce moment c'est la personnification de la monarchie absolue qui prend forme...

Citation :
Les quatre premières années, certainement, oui... c'est après 1793 que ça se gâte... la Terreur, le comité de Salut Public, la guillotine et j'en passe... et tout ça au nom de la liberté...

93 est une formidable et tragique matrice des expériences politiques du XIXème et du XXème siècle. 93 c'est l'irruption du peuple dans la vie politique, une irruption qui reçoit une concrétisation constitutionnelle. 93 est bien une deuxième rupture, une deuxième révolution qui font la spécificité de la révolution française.

Que serait la RF par rapport à la révolution anglaise sans 93 ? Une redite ? 1789 ressemble bien à 1642 ! Mais 93 n'est pas 1649 !



Citation :
Tout ça pour en arriver à Napoléon Ier et la restauration, plus ou moins, de l'ordre ancien...
Le code civil est tout de même une transcrition de toutes les avancées juridiques gagnées par la révolution... C'est là, l'oeuvre fondamentale de la révolution. Le fossé est grand tout de même entre l'héritage entre tous les enfants et le droit d'ainesse...

Il me semble pas qu'en 1815 la société d'Ordre fut rétablie ? Encore moins les privilèges...


Citation :
Quant à l'œuvre prétendument administrative de la Révolution, ce n'est qu'une repompe de choses existantes. On change juste les noms.

Ainsi, les Généralités deviennent des Départements.

Sauf que, les départements ne ressemblent en rien dans leurs entités géographies aux généralités. Un département a un chef-lieu qui peut être rejoint par quiconque en une journée de transport....
Il faut revoir les cartes pour le comprendre. De plus, les lois, les mesures, les impôts peuvent être différents d'une généralité à l'autre...


Citation :
Les Intendants deviennent des Préfets, et leurs subdélégués des sous-préfets.
Leurs pouvoirs sont différents. Indubitablement.


Citation :
Mais l'abolition des privilèges, l'égalité fiscale, la souveraineté populaire, tout cela ce sont des idées que l'on retrouve autant chez les philosophes des Lumières que parmi certains penseurs du XVIIe de Pascal à Descartes, en passant par Saint Simon.

Avoir des idées, c'est bien beau ! Les mettre en pratique, c'est mieux ! C'est parce que la monarchie trouvait la philosophie des Lumières dangereuses qu'elle a envoyé par lettre de cachet, sublime instrument de l'absolutisme, plusieurs penseurs à l'ombre de la Bastille...

Le drame des derniers bourbons est qu'ils sont incapables de toucher au modèle monarchique définit par Louis XIV ! Ils ont momifier la monarchie ! Alors que depuis François Ier, chaque monarque avait apporté sa touche absolutiste à la monarchie... Les bourbons ont d'ailleurs taillé dans l'histoire officielle pour retirer les éléments faisant par exemple, d'un Henri III, le premier monarque légiférant sur l'organisation du cérémonial royal...

Tenons grâce à Louis XV d'avoir introduit à la fin de son règne par la réforme Maupéou la fin des parlements... Mais il ne saura pas créer une réelle représentation nationale...

Citation :
Les Français n'ont pas attendu 1789 pour arracher certaines de leurs libertés, crois-moi...

Ta phrase est fausse ! Les sujets du roi n'ont pas attendu 1789 pour se voir concéder certaines libertés, en pliant le genou, par leur monarque. Là, la phrase est juste.

Citation :
1789 n'est que l'évolution logique des idées, tout cela aurait pu (aurait du) aboutir à une monarchie à l'anglaise et un rôle accru du Parlement.

Certes. Le plus grand responsable de cet échec est facile à identifier : Louis XVI. Il refuse de déformer la monarchie de l'aïeul Quatorzien, il refuse de renoncer à l'absolutisme et il ne cherche de soutien qu'en la personne de la noblesse... qui ne soutient le régime que dans l'intérêt de ses privilèges...

Il faudrait être sacrément optimiste pour voir dans les échecs répétés de la réforme royale depuis 1774 une voie "royale" pour la création d'une monarchie parlementaire sans révolution...

1789 n'est que l'étape indispensable pour détruire la société d'Ordre et l'absolutisme.
1792 n'est que le fruit de l'impossibilité d'adapter les conceptions de Louis XVI à la nouvelle réalité française.
1793 n'est que la conclusion tragique des trahisons du roi et de sa femme, je te l'accorde.

Laughing

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 19:01

[quote="The Duke
Tu penses peut-être que l'œuvre de la Révolution française vaut mieux que l'Ancien Régime ?
[/quote]

Quel raccourci! Je rappelle que le sujet de départ était "la Galerie des Glaces dans l'Histoire". Qu'il n'y aucune grandeur, aucun mérite dans le faste déployé pour impressionner le Doge, simplement parce que celui ci a accepté de livrer 4 galères à l'Espagne, ce qui a engendré la colère de Louis XIV, et une bataille qui était évitable.

Je ne dis pas pour autant que la Terreur a plus de mérite. Mais je suis logique et sensée... Laughing S'il te paraît inacceptable de guillotiner à tout va, je ne comprends pas que tu puisses alors cautionner des batailles tout aussi inutiles!

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 19:53

Estelle a écrit:



Quel raccourci!

Tu parles de Louis XVI là ?





http://forum-images.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mar 9 Fév - 22:03

lol! lol!

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
The Duke



Nombre de messages : 67
Age : 43
Localisation : Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mer 10 Fév - 10:45

Bon. Comprenez tous que je n'ai rien contre la Révolution et que je suis favorable à ces idées qui ont mené notre pays vers la voie du progrès et des libertés civiles et individuelles.

Mais je déplore que, encore aujourd'hui, on considère que l'histoire de France ne commence qu'en 1789... alors que, tout de même, notre pays a plus de deux millénaires d'existence et qu'il a été construit par 20 rois.

Et je suis désolé, mais la Révolution n'a pas tout inventé. Elle a n'a fait que mettre en application les idées émises dans les siècles précédents et reprendre des institutions préexistantes en les modifiant et en les rationnalisant.


Camille Desmoulins a écrit:
93 c'est l'irruption du peuple dans la vie politique, une irruption qui reçoit une concrétisation constitutionnelle. 93 est bien une deuxième rupture, une deuxième révolution qui font la spécificité de la révolution française.

Pour moi, c'est surtout l'irruption du terrorisme d'État institutionnalisé dans la sphère publique. Smile

La guillotine, le comité de Salut Public, ce n'est certainement pas ce qu'avaient imaginé les philosophes du XVIIIe siècle, à mon avis... ni les premiers députés de l'Assemblée Constituante en 1789...

Bon, je ne vais pas revenir sur la mort de Louis XVI car pour moi, ce n'est pas la première fois qu'un roi est décapité dans l'histoire. Après tout, la Révolution anglaise fut elle aussi régicide...

Ce que je dénonce, c'est l'intolérance et l'extrémisme qui a régné à partir de 1793 jusqu'à 1800. Pour moi, il est clair que les Robespierre, Saint-Just et autres Sans-Culottes ont trahi l'esprit de Liberté de 1789.


Camille Desmoulins a écrit:
Le code civil est tout de même une transcrition de toutes les avancées juridiques gagnées par la révolution...

C'est surtout l'œuvre du génial Napoléon... pas de la Révolution...

Napoléon a restauré l'ordre, il a restauré l'État et ramené la paix dans un pays qui avait fini par sombrer dans la guerre civile et l'anarchie.

Il a donné un Code de Lois très justes à la France, tel qu'un souverain éclairé aurait pu le faire pour son pays. Il a simplement fait ce que Louis XVI aurait du faire dès le début.

Ah, autre chose que l'on nous présente comme étant l'œuvre de la Révolution. Il s'agit de l'État-Civil.

Or ce dernier n'a pas été institutionnalisé par la Révolution mais par l'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 qui commande aux curés de chaque paroisse de tenir le registre exact de toutes les naissances, baptêmes, mariages et décès. En outre, elle fait du français la langue "officielle" du royaume et donc de l'État.

A partir de 1794, les communes et les maires reprennent le relais des curés... c'est tout.


Camille Desmoulins a écrit:
Il me semble pas qu'en 1815 la société d'Ordre fut rétablie ? Encore moins les privilèges...

J'ai dit que je n'étais pas un anti-révolutionnaire.

La plus grande avancée de la Révolution (et c'en est une) c'est d'avoir aboli les privilèges le 4 août 1789. Mais si cette idée n'avait pas germé fin XVIIe-XVIIIe siècle et portée par les nobles eux-mêmes et Louis XVI qui y était, malgré tout, favorable, celle-ci n'aurait pas pu être réalisée.


Camille Desmoulins a écrit:
Leurs pouvoirs sont différents. Indubitablement.

Pas vraiment... les Préfets ne sont plus "les yeux et les oreilles du roi" mais ils sont représentants de la République et de l'État. Et comme les Intendants, ils ont des pouvoirs décisionnels dans la région dont ils ont la charge. Comme eux, ils sont assistés de subdélégués (les sous-préfets) et sont nommés pour cinq ans maximum.


Camille Desmoulins a écrit:
Sauf que, les départements ne ressemblent en rien dans leurs entités géographies aux généralités. Un département a un chef-lieu qui peut être rejoint par quiconque en une journée de transport....

Il y avait pourtant la Généralité du Doubs, celle de Haute-Saône ou du Jura, par exemple... maintenant, la Révolution a un peu rationalisé le tout, c'est vrai.

Mais ne confonds pas les Généralités avec les Provinces.

Dans les Généralités aussi, tu pouvais les parcourir en une journée de cheval... Wink

En plus, leur rôle est resté le même: lever les impôts.


Estelle a écrit:
Je ne dis pas pour autant que la Terreur a plus de mérite. Mais je suis logique et sensée... S'il te paraît inacceptable de guillotiner à tout va, je ne comprends pas que tu puisses alors cautionner des batailles tout aussi inutiles!

A l'époque, on avait recours parfois à la diplomatie du mousquets et des canons.

Tous les pays qui voulaient s'imposer en Europe agissaient de même. Et au passage, cela permettait de faire main basse sur quelques ressources. On peut le déplorer, mais c'était comme ça... crois-tu qu'aujourd'hui cela ait beaucoup changé ? Wink


Estelle a écrit:
Je rappelle que le sujet de départ était "la Galerie des Glaces dans l'Histoire".

N'est-ce pas justement un excellent lieu pour discuter ?

king
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Ven 12 Fév - 12:20

The Duke a écrit:

Pour moi, c'est surtout l'irruption du terrorisme d'État institutionnalisé dans la sphère publique. Smile

La guillotine, le comité de Salut Public, ce n'est certainement pas ce qu'avaient imaginé les philosophes du XVIIIe siècle, à mon avis... ni les premiers députés de l'Assemblée Constituante en 1789...

Le terrorisme d'Etat est un concept fondé a posteriori.

Il est facile de résumer par un concept, il est facile de regrouper, lorsque tout est passé, les tenants et les aboutissants dans une grande et seule logique.

Il demeure plus difficile de faire de l'histoire en tenant compte du contexte général dans lequel les événements se sont déroulés.

Certains historiens ont cru voir dans les écrits de quelques philosophes, notamment Rousseau, que le processus de liberté engendrerait indubitablement de la violence. Les phisophes sont des hommes d'idées, de cadre général et non des metteurs en scène. Le manque de concret de la philosophie n'est-il pas relevé par tous ses critiques ?

La guillotine, (instrument humanisant la mise à mort plébiscité par le roi en tant que seigneur de haute justice), le comité de Salut Public et plus encore la Terreur ne sont que des réponses instantanées, non réfléchies, non pensées, en bref non-structurelles...

A un situation de crise exceptionnelle et unique dans l'histoire doit répondre la fameuse raison d'Etat que tu évoques chez Richelieu.

En quoi les persécutions contre les protestants sous Louis XIV seraient différentes, selon l'angle de la raison d'Etat, des guerres menées par la République en Vendée ?

En quoi une Saint-Barthémély se différencie-telle, selon la raison d'Etat, de la Terreur ?

La raison d'Etat est un concept qui permet beaucoup de raccourci et de justification. C'est exact. Toutefois l'histoire royale est peuplée de ces moments ou le monarque face à un danger nouveau doit mener une politique violente et exceptionnelle. La Terreur, réaction politique et ultra-violente à un danger extrême, est menée par le monarque républicain, c'est la seule différence.

On ne trouvera nulles traces, préalables à la révolution, dans les écrits des membres du comité de Salut Public sur une nécessité de la Terreur...

Et puis, n'oubliions pas que Robespierre apporte lui-même une rectification au discours de Saint Just sur la Terreur à l'ordre du jour en évoquant la vertu. Encore un concept me diras-tu ? Mais c'est ce concept qui explique la mort des Hébertistes et des Indulgents.

93 est donc ce moment où tout ce créé à partir de rien. Il est en ce cas plus facile de déraper. Les autres mouvements révolutionnaires garderont à l'esprit 1793. Certains le singeront, mais peut-on pour autant en accabler les révolutionnaires français ?


Citation :
C'est surtout l'œuvre du génial Napoléon... pas de la Révolution...

Tu connais une erreur. Car, tout d'abord, si le code civil aurait du porter un nom, celui de Cambaracérés aurait été le plus significatif.

Chargé par les Montagnards de la rédaction de trois moutures du futur code civil, Président de la Convention et du comité de Salut Public, Ministre du directoire et futur consul au côté de Bonaparte... Tout son travail servira en 1804 à la rédaction du code Napoléon... Car il est le responsable des quatre rédacteurs choisi par Napoléon...

La plupart des lois du code sont des lois de la révolution et non du consulat... Il faut noter également que la matrice du code fut les coutumes de Paris et le droit écrit du Sud de la France donc des élements de l'Ancien Régime.

Mais l'administratrice à raison, nous sommes hors sujet et le sujet mérite d'être déplacé en autres lieux !
Laughing

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Mer 24 Mar - 18:50


Charles-Nicolas Cochin le Jeune (1715-1790)
Bal masqué donné pour le mariage de Louis, Dauphin de France, avec Marie-Thérèse d'Espagne, à Versailles, dans la galerie des Glaces, en février 1745 (détail)


Délégués signant le Traité de Paix dans la Galerie des Glaces, Versailles, France, juin 1919

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Lili



Nombre de messages : 47
Age : 51
Localisation : Paname
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Ven 22 Oct - 22:49

Une sacrée salle polyvalente. Je ne savais qu'elle avait servie d'ambulance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Galerie des Glaces dans l'Histoire   Aujourd'hui à 2:19

Revenir en haut Aller en bas
 
La Galerie des Glaces dans l'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1970) Les extra-terrestres dans l'histoire de Jacques Bergier
» Miséricorde Divine dans l' histoire du Salut
» La galerie des Glaces retrouve ses lumières
» Ougarit, Une Empreinte Dans L'histoire De L'humanité
» Religions dans l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Patrimoine :: Monuments :: Versailles-
Sauter vers: