L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 lettres adressées à Didier, évêque de Cahors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le roi Lear



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: lettres adressées à Didier, évêque de Cahors   Lun 1 Fév - 18:46

Bonjour
Je suis nouveau sur se forum, dc je ne sait pas trop où je doit poser ma question. Je suis en 1ère année d'Histoire et j'ai reçut un sujet d'exposer qui me rend perplexe (limite fou ) : c'est 4 lettres adressées à Didier (évêque de Cahors) :
1) il y a une de sa mère qui lui demande de ses nouvelles, alors qu'il est à la cour du roi en tant que trésorier.
2) une du roi Sigebert III qui lui interdit de se rendre à un concile convoqué par un autre évêque
3) une autre envoyée par l'évêque de Clermont-Ferrand, pour lui faire part d'une épidémie qui survient à Marseille, il demande à Didier de faire très attention à sa cité => installer des gardes pour empêcher les habitants de Cahors de sortir et d'assister aux foires dans le Ruténois (habitants de Rodez ?) tout ceci pour éviter que l'épidémie se propage.
4) enfin une dernière (celle que je comprend le moins) envoyée par l'évêque de Nevers : il demande à Didier d'accepter 2 prêtres qui vont venir dans sa cité pour "contrôler le registre des contribuables" (colons propriétaires de leurs terres ? ) ensuite il parle de l'enquête de ces 2 prêtres pour permettre de savoir "ce qui revient, conformément au droit, à l'Église de Nevers", enfin il termine par : (je l'écrit telle qu'elle car je ne comprend pas)"De même nous vous demandons, au sujet de ce domaine (je sait pas trop lequel) et des hommes qui y vivent, de les prendre sous votre tutelle comme des membres de votre propre dépendance et de les considérer comme des protégés et comme des recommandés pour que, libres de l'assaut des fonctionnaires, ils puissent vivre dans le calme comme notre immunité le prévoit."

Ce que je doit faire c'est un commentaire, j'ai déjà un plan possible :
I. Didier de Cahors : du service du roi au service de Dieu
a) le trésorier
b) l'évêque
II. Les relations entre l’aristocratie episcopale et le roi
a) Didier => famille de l’aristocratie gallo-romaine d’Aquitaine
b) le « nutriti » (nourri)
c) Lettre 2 > Sigebert III
III. L’évêque dans sa cité
a) L’évêque est chargé de la sécurité => lettre 3
b) je pas encore trouvé mais je pensai faire quelque chose sur la lettre 4 => genre la fonction juridique de l'évêque ou quelque chose comme ça

je voudrai connaître votre avis de préférence avant le 11 février (je passe mon exposer se jour là)
Merci et au revoir
Revenir en haut Aller en bas
le roi Lear



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: Re: lettres adressées à Didier, évêque de Cahors   Lun 1 Fév - 18:47

sinon voici les lettres (mais il n'y a pas de dates):
1) Lettre n 2 de sa mère à Didier, trésorier
Herchenefreda à Didier, son fils chéri qui lui manque.
Je remercie grandement Dieu tout puissant qu'il se soit présenté une occasion opportune pour que je puisse envoyer les lettres de ma petitesse à votre souveraineté. Sachez que nous allons bien dans le nom de Dieu et nous désirons, comme il le faut, prier assidûment pour vous. Ainsi donc, mes longues salutations étant terminées, je supplie que vos actes sanctionnent nos prières et, autant que possible, travaillez toujours pour l'amélioration de votre âme, ayez de l'affection envers tous, gardez la chasteté par-dessus tout, soyez prudent dans vos paroles et dans toute action, et si par hasard, il vous arrive de mal agir, corrigez-vous rapidement. Lisez assez souvent la lettre que je vous ai envoyée auparavant, donnez du prix à votre âme et écartez toute intrigue de votre esprit pour tenir la promesse que j'avais faite à Dieu à votre sujet, Didier, mon cher fils. Que Dieu tout-puissant soit bienveillant pour celui qui est loué par-dessus tout.
Occupez-vous des affaires de notre père, l'abbé Magnus, pour lesquelles, aussi bien lui que nous, nous avions sollicité auparavant, pour que l'intervention des saints qu'il sert vous procure une grande faveur auprès de Dieu, et que cette grâce vous donne la récompense éternelle. Indiquez-nous, par votre lettre, les choses qui vous sont nécessaires au palais, et aussitôt, nous les enverrons. Informez-nous rapidement de votre santé et portez-vous bien.
En main propre : le Seigneur daigne vous garder en bonne santé et vous préparer à hériter de son royaume.

2) Lettre du roi d'Austrasie, Sigebert, à Didier
Sigebert, roi, à Didier, évêque, son saint maître et père apostolique dans le Christ.
Donc, au cours d'entretien, plusieurs de nos fidèles nous ont appris que vous aviez été convoqué par l'évêque Vulfoleude, notre père, à un concile, prévu aux calendes de septembre dans notre royaume ; nous ignorons en quel lieu vous deviez vous réunir avec les autres frères et vos coprovinciaux (ce sont les représentant des différentes provinces ecclésiastique ?). Bien que nous désirions respecter les décisions des conciles et les règles ecclésiastiques, comme nos parents les ont observées, cependant, puisque cela n'a pas été auparavant porté à notre connaissance, nous sommes convenus, avec les "grands"(ce sont les aristocrates ?), qu'aucune réunion de clercs ne se tiendrait aux prochaines calendes de septembre, hormis celles dont nous aurons été avertis. Mais ensuite, à un moment opportun, si nous sommes prévenus à l'avance, nous ne nous opposerons pas à ce qu'une réunion soit décidée pour la situation ecclésiastique, pour l'intérêt du royaume ou pour quelque affaire légale, à la condition cependant, comme nous l'avons dit, qu'elle nous soit d'abord annoncée.
Ainsi nous avons pris soin d'envoyer à votre sainteté la présente lettre par laquelle nous demandons que vous daignez prier pour nous, et rappelons que vous ne devez pas aller à cette réunion sans connaître notre volonté. Et pour que vous en soyez plus sûre, nous signerons ci-dessous cet acte en main propre.
Sigebert, roi, j'ai signé.

3) Lettre de Gallus, évêque de Clermont-Ferrand
Gallus, pécheur, au pape Didier, qui est toujours son maître et son père apostolique.
A l'annonce des terribles nouvelles qui nous viennent de Marseille au sujet de l'épidémie qui dépeuple et dévaste presque toute la province, ordonnez, maître, qu'on envoie des gardes et que personne n'ose sortir du Cadurcinois pour se rendre aux foires qui se tiennent dans le Ruténois ou dans les autres cités afin que - et que cela n'advienne pas ! - on ne donne au mal aucune occasion de pénétrer dans votre cité. En effet, dans les localités voisines de ces régions, des gardes ont été placés de manière à ce que personne n'ait le droit d'entrer pour vendre ou acheter. Si vous ne prenez pas grand soin de demander qu'on prenne des précautions, il y aura danger de mort. En outre, en vous transmettant mon salut avec la vénération que je vous dois, je vous demande de daigner vous souvenir dans vos prières de ma pauvreté, maître vénérable et père.

4) Lettre de Rauracius, évêque de Nevers
Rauracius, pécheur, à Didier, évêque, qui est toujours son maître et un évêque apostolique.
En vous présentant mes très humbles salutations, je recommande à votre apostolicité vos serviteurs (servi), le prêtre Mummolus et Garimundus, que nous envoyons dans votre cité et dans notre petit hospice de Gruniac, appelé aussi Albares, pour contrôler le registre des contribuables. Nous nous supplions de daigner recevoir les personnes recommandées et de les faire bénéficier de votre aide en toutes choses, lorsque ce sera nécessaire, de sorte que nous ne perdions pas, grâce à leur enquête et à votre sollicitude, ce qui revient, conformément au droit, à l'Église de Nevers, qui est vôtre, sur cette terre (c'est juste une formule de politesse ou l'Église de Nevers est sous le contrôle de Didier de Cahors ?). De même nous vous demandons, au sujet de ce domaine (je sait pas trop lequel) et des hommes qui y vivent, de les prendre sous votre tutelle comme des membres de votre propre dépendance et de les considérer comme des protégés et comme des recommandés pour que, libres de l'assaut des fonctionnaires, ils puissent vivre dans le calme comme notre immunité le prévoit. Lorsque tout ceci aura été fait, ordonnez à vos agents de nous réjouir, à leur retour, par des lettres de votre félicité. Priez pour nous, vous qui êtes toujours notre maître particulier et un pape apostolique.

Voici donc les 4 lettres
Merci pour votre aide
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: lettres adressées à Didier, évêque de Cahors   Lun 1 Fév - 19:21

Il y a bien longtemps que je n'ai pas fait un commentaire ! Personnellement, il me faudra un peu de temps pour répondre sérieusement à ta question. Et ce soir, ce n'est point possible. De plus, c'est pas ma période de prédilection. Laughing

Toutefois, je crois savoir que, parmi nos membres, se cache un érudit de qualité. Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
le roi Lear



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: Re: lettres adressées à Didier, évêque de Cahors   Lun 1 Fév - 19:47

Ne t'inquiète donc point Camille Desmoulins je ne te demande pas une réponse dans l'immédiat Smile
Par contre j'aimerai beaucoup que cette "érudit de qualité" me donne sont avis sur mon sujet Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lettres adressées à Didier, évêque de Cahors   Aujourd'hui à 19:40

Revenir en haut Aller en bas
 
lettres adressées à Didier, évêque de Cahors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres adressées aux TZR rentrée 2011 toutes académies
» ARCHIVES AAMM : CHOIX DE LETTRES A SA MAJESTE LE ROI
» Conseils sur les valeurs des lettres?
» Lettres de Jésus
» Questions sur la L1 lettres classiques :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Médiévale-
Sauter vers: