L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Machiavel, prince des complots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis sur Machiavel ?
Un grand philosophe politique
100%
 100% [ 6 ]
Le prince des comploteurs
0%
 0% [ 0 ]
Philosophe et comploteur
0%
 0% [ 0 ]
Comploteur et Philosophe
0%
 0% [ 0 ]
C'est un complot de Camille pour m'empêcher de voter
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Machiavel, prince des complots   Dim 1 Avr - 15:02

Machiavel,prince des complots

Né à Florence le 3 mai 1469 d'une vieille famille noble, dans l'Italie morcelée de la Renaissance, Niccolo Machiavelli se met au service de la république de Florence de 1498 à 1512.

A 29 ans, Machiavel secrétaire à la chancellerie de la république de Florence au Bureau des Dix ( l’organe exécutif de Florence, République de type oligarchique) remplit de nombreuses missions diplomatiques (auprès de César Borgia, mais aussi des envahisseurs français Louis XII ou espagnols Maximilien Ier) , y compris à l'étranger, découvrant les ressorts de la géopolitique européenne.

A la restauration des Médicis, au renversement de la république de Florence il est emprisonné, puis exilé en 1512. I va profiter de cet exil pour confronter sa « longue expérience des choses modernes » et ses « lectures ininterrompues des choses antiques ».

Il écrit alors, en 1513, Le Prince, ouvrage qui ne sera publié qu'après sa mort en 1532. «J'examine comment on acquiert une principauté,
comment on la conserve, comment on la perd, résume-t-il, et j'ose donner des règles de conduite à ceux qui gouvernent. » Le souverain, «forcé de savoir bien user de la bête » il doit diriger avec réalisme et modeler sa conduite sur celle du lion (la violence ou la force) et celle du renard (la ruse). Cette vision du monde vaut à Machiavel d'être traité, dès le xvie siècle, d'écrivain « rempli de toute méchanceté, impiété et ignorance»
. D'après « Machiavel, le Florentin» de Michele Colonna.
Machiavel a parfaitement su analyser le changement de statut politique des monarques : Aux XV siècle, en effet, se profile la naissance de l'État moderne. Le roi ou le prince concentre entre ses mains des attributions jusque-là disséminées ou inexistantes. Le monarque dispose désormais d'une plus grande latitude en matière d'impôts, de guerre, de justice, de législation, etc. Tout converge en sa personne et sa capacité de redistribution est immense, sous forme de titres, de terres, de pensions et de faveurs diverses.

Cet accroissement du pouvoir implique l'apparition de nouveaux types de complots, de jalousies et la cristallisation des mécontentements sur la personne du Prince.

Dans son ouvrage le Prince, l'inconstance, la lâcheté et la corruption des princes italiens qui se sont montrés incapables de combattre et de gouverner sont dénoncées. Ignorants, soumis à l'esprit courtisan, ils ont notamment échoué à endiguer l'invasion française lors de la première guerre d'Italie (1494) qui marquaient l'émergence des grands Etats européens, une menace pour l'Italie des cités-états. " Rex illiteratus est quasi asinus coronatus ", un roi illettré est un âne couronné, peut-on lire dans Le Policratus. Il dédicaca ce livre à Laurent de Médicis... Est-ce pour rentrer en grâce ? Pourtant Laurent de Médicis ne lit même pas l’ouvrage et refuse le droit d‘impression.

On peut résumer les concepts fondamentaux de sa philosophie politique ainsi :
- Le prince est celui qui exerce le pouvoir réel.
- La fortune est un élément indispensable, il faut saisir l'occasion pour passe à l'initiative.
- La virtù est le génie politique, l'énergie dans la conception
et la rapidité dans l'exécution pour obtenir ce que l'on veut.

Après un bref retour à la vie politique, en 1526, il est à nouveau écarté du pouvoir et meurt en 1527. Dans sa vie politique Machiavel aura été très malheureux dans la mise en place pratique de ses idées. 0utre Le Prince, il a composé les Discours sur la première décade de Tite-Live (achevés en 1520) et quelques autres œuIl meurt le 21 juin 1527 (L 'Art de la guerre, des pièces de théâtre).

« Feignant de donner des leçons aux Princes, il en a donné de grandes aux peuples, Le prince de Machiavel est l’ouvrage des Républicains ! » Ainsi écrit Rousseau dans Du contrat social, définit l'oeuvre de Machiavel. Pour les républicains Machiavel a permis au peuple de comprendre les rouages de l'Etat.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.


Dernière édition par le Mar 3 Avr - 10:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Dim 1 Avr - 15:28

Voilà un superbe sujet, qui plaira à Geno !

Pour avoir lu Rousseau, et le connaître un peu mieux que Machiavel,
je citerai ceci, qui montre l'inspiration du citoyen genevoix, de Machiavel, et son éloignement de l'idéalisme de l'ancienne philosophie de Platon, par exemple ; axée sur le bien fondé de la "morale"...
Extrait du "Contrat social" de Rousseau :

"... Ceux qui voudront traiter séparément la morale et la politique, n'entendront jamais rien à aucune des deux..."
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Dim 1 Avr - 21:41

Mais oui chère Aude, je me réjouis bounce

Machiavel est pour moi l'exemple type du philosophe incompris de son vivant et vilipendé pendant des siècles, comme sa compatriote Catherine de Medicis.

Est-ce par le fait d'avoir vu les évènements de son siècle tourmenté de façon froide, intelligente, détachée sans s'occuper des intrigues de salon ?

J'ai quelques appréciations le concernant, désolée je n'ai pas relevé l'auteur

"Il se méfie des idées toutes faites et n'admet de vérités que celles qu'il a lui-même reconnues et éprouvées. Les mots ne l'abusent pas, les traditions non plus, ni ce qu'on appelle la "sagesse des nations". Cet homme libre veut penser librement. En dehors des disciplines des partis et des consignes des factions. Les mots d'ordre ne sont jamais des paroles de vérité, tout au plus des vérités provisoires et d'usage immédiate, faute de mieux. On ne l'embrigadera pas, ni par force ni par ruse dans une coterie. Il ne porte les couleurs de personne, sachant qu'un être humain n'est pas un cheval de course et, respectant ce fait même de l'individualité de la personnalité humaine comme une des réalités les plus nobles qu'il ait rencontrées".

Je crois l'avoir dit "ailleurs" je préfère un intelligent lucide à un gentil benêt... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Dim 1 Avr - 22:05

Genovefa a écrit:


Est-ce par le fait d'avoir vu les évènements de son siècle tourmenté de façon froide, intelligente, détachée sans s'occuper des intrigues de salon ?

Il semblerait tout de même que Machiavel ait vu de près le résultat des intrigues. A la restauration des Médicis, Machiavel a semble-t-il été torturé pour avouer quelques secrets...Suspect

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Dim 1 Avr - 22:08

Merci infiniment, ma chère Geno, pour tes commentaires et appréciations.
Il faudra que je lise une biographie de cet homme étonnant.
Quelqu'un connaîtrait-il un ouvrage intéressant ?
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Mar 3 Avr - 0:46

Jacques heers bien sûr !




Jacques Heers est un très bon médiéviste, auteur de nombeux ouvrages innovants et rigoureux !

J'en citerai plusieurs en biblio, mais pour commencer, pour ceux qui en ont un peu assez des clichés sur le Moyen Age, lire absolument celui-là :


Shocked Pourquoi donc ça ne marche pas !? scratch

Bon, il s'agit de l'ouvrage donc de Heers (J), Le Moyen Age, une imposture, Paris, 1992.
Ouvrage dans lequel il revient sur la formation des légendes noires attachées au Moyen Age essentiellement au XIXè siècle, et sur la fabrication du mot lui-même...
Mais je m'écarte du sujet...

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Mar 3 Avr - 0:48

Merci beaucoup, cher Equitus pour ce conseil de lecture Very Happy
Je ne manquerai pas de consulter la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Mar 3 Avr - 9:55

Euh... Embarassed Embarassed j'aurais voulu voter philosophe ET comploteur... Embarassed Embarassed

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Mar 21 Juil - 14:17

"La fin justifie les moyens"...il semble que cela soit à peu près tout ce que l'on a retenu de son Prince !

Mais c'est un peu plus compliqué que ça...Comme toujours, les bouts de phrases soties de leur contexte sont utilisées pour tourner l'auteur soit en ridicule, soit pour les discréditer intellectuellement ou moralement.

Comment comprendre Machiavel hors du contexte ? Shocked

La plupart des conseils qu'il prodiguent sont pleinement de bon sens en vertu de son époque et du tableau politique italien.

Le bien-fondé de son analyse demeure terriblement moderne (dans le sens actuel). En gros, comment acquérir le pouvoir, le développer et le conserver.
Nombre de ses conseils seraient tout simplement appelés aujourd'hui "communication politique" ou stratégie politique.


Que l'on en juge ainsi : (une de mes préférées...)

" Les hommes en général jugent plus par les yeux que par les mains ; car il échoit à chacun de voir, à peu de gens de percevoir. ET ce petit nombre ne se hasarde pas à s'opposer à l'opinion d'une foule qui a la majesté de l'Etat qui la défend".

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Machiavel, prince des complots   Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Machiavel, prince des complots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne cherchons pas des complots partout....
» Livre de "Nick Redfern" intitulé "NASA - Complots et mensonges"
» [Revue - Magazine] Complots et dossiers secrets N°18 (mars 2013)
» Magasine : COMPLOTS ET DOSSIERS SECRETS
» Un complot qui vise le christianisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Renaissance-
Sauter vers: