L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le café

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascale

avatar

Nombre de messages : 92
Age : 57
Localisation : Jérusalem
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Le café   Mar 5 Jan - 19:35

Le café, le deuxième bien de consommation échangé dans le monde, derrière le pétrole et bien avant le charbon, la viande, le blé et le sucre !

Les amateurs de “caoua” qui consomment jusqu’à 400 milliards de tasses par an ignorent qu’ils doivent ce plaisir ineffable à deux oulémas arabes du Yémen, qui grâce à leurs fatwas favorables ont déclaré “halal”, licite donc, ce breuvage alors inédit en dehors du Yémen et de La Mecque... mais déjà mis à l’index par les docteurs de la loi islamique !

Le grand maître soufi rapporta le caféier d'Abyssinie au XVè siècle pour l’implanter dans la ville de Mokha où il s’installa. D’où le « moka », soit dit en passant, le nom d’un « arabica » grand cru réimplanté depuis lors en Ethiopie. De ce coin perdu de la mer Rouge, le “petit noir” se répandit aussitôt vers La Mecque, rendez-vous annuel des pèlerins de tous horizons.
L’engouement qu’il suscita, les veillées publiques qu’il favorisa, lui valurent la suspicion des oulémas.

Le “qahwah” devint un sujet de discorde avant de se poser en question de “charia”, de droit islamique. Il y eût une sorte de “prohibition” avant la lettre, avec fermetures des estaminets, autodafés de sacs de grains, mise sous écrous de cafetiers et, bien entendu, émeutes graves du café…Le débat, houleux et émaillé de désordres publics, ne fût tranché et apaisé qu’avec la fatwa d’un autre cheikh yéménite, Abdallah El-Aydarous, lequel le déclara sain, bénéfique pour l’esprit du croyant, revigorant pour le coeur pieux, la veillée nocturne qu’il induit rallongeant d’autant le temps de la prière.

Mokha devint ainsi, un siècle durant -1650-1750- le premier port mondial de café d’où s’écoulaient au début du XVIIIè siècle, jusqu’à 200 000 sacs de grains. Même le pape
Clément VIII à Rome s’avoua satisfait du breuvage, déclara n’avoir aucune raison d’en laisser la seule jouissance aux “Infidèles” et baptisa le café.

Ce premier dévolu arabe sur un des trois “ors noirs” que la Péninsule arabique monopolisa –le poivre noir dans l’Antiquité, le café lors des Grandes découvertes, le pétrole au XXè siècle- ne tarda pas à faire long feu.
Les Hollandais ont tôt subtilisé le caféier pour l’implanter, dès la fin du XVIIIè siècle, dans l’archipel indonésien.Du reste, le plus vieux plant mère d’arabica se trouve dûment conservé au Hortus Botanicus d’Amsterdam.
Les Anglais, à leur tour, puis les Français et, enfin, les Portugais firent essaimer “l’arbre aux cerises d’or” des Caraïbes aux Indes en passant par la Guyane, le Brésil et le Cap-Vert…
Le monopole yéménite aura tant et si mal vécu que l’Orient arabe devint du jour au lendemain tributaire des acheteurs de la veille, Hollandais d’abord. Du coup, face au coût élevé du “qahwah” désormais importé, l’Arabe dût se rabattre sur un autre breuvage, le thé, meilleur marché, fourni par les colons anglais de Ceylan.

Alors que les Arabes se mirent au thé, les rebelles américains firent du café leur “boisson nationale” après avoir jeté à la mer le thé surtaxé par la Couronne britannique, lors de ce qui deviendra la mémorable “Boston Tea-Party”, acte fondateur s’il en fût de l’indépendance des Etats-Unis. En Europe, le “petit noir” que Balzac qualifiera de “révolutionnaire” rassemble philosophes des Lumières, francs-maçons et bourgeois en rupture de ban avec l’Ancien Régime.Jean-Sébastien Bach composa même une “Ode au café”.

sources : Slimane Zéghidour
qui m avait fait un jour où il était à Jéru, un cours magistral sur sa boisson préférée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le café
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» café et fer
» Grains de café ? (famille des trivias)
» Quiz : le café
» La caféine : pas seulement dans le café
» Café grec (Elliniko Kaféneio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Espace Détente :: Cuisine-
Sauter vers: