L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les galériens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascale



Nombre de messages : 92
Age : 56
Localisation : Jérusalem
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Les galériens   Lun 4 Jan - 20:06

En me balandant, j ai trouvé un blog

et là, il y avait un texte sur les galériens que j aimerais vous faire partager :

"Entre 1680 et 1748 a existé en France un régime carcéral très particulier : les galères. Héritage de la Rome antique, ce système pénitentiaire a été remis au goût du jour dès le début du règne de Louis XIV et s'est poursuivi sous la Régence et une bonne partie du règne de Louis XV. Jugée inefficace et anachronique, cette flotte baroque sera remplacée par la suite par le bagne qui, lui, fonctionnera jusque sous la Troisième République.

Avant d'arriver à l'arsenal de Marseille, seul port d'attache des galériens, les forçats avaient à subir la terrible épreuve de la « chaîne», le voyage entre les divers lieux de France et Marseille. Les chaînes les plus meurtrières étaient celles de Paris et surtout celle de Bretagne, qui demandaient cinq à sept semaines de marche. Enchaînés au cou, deux par deux, supportant 15 à 20 kilos de chaînes et devant effectuer une moyenne de 20 kilomètres chaque jour, battus, rançonnés et mal nourris par leurs convoyeurs, une bonne partie des forçats n'arrivaient pas au port. Surtout l'hiver. Une sélection "naturelle" qui faisait que les plus solides seulement s'en sortaient.

Les galériens ne passaient pas tout leur temps sur les bâteaux.
Ils vivaient les trois quarts du temps à quai, dans l'arsenal de Marseille.

Originalité pour l'époque, la galère était un système carcéral ouvert. C'est-à-dire que les galériens pouvaient, comme les bidasses ou les marins, aller en ville et fréquenter les bistrots et autres "mauvais lieux" de Marseille.

Quand on sait que, vers 1700, un Marseillais sur six était galérien, on sait mieux leur rôle et leur importance économique dans la cité phocéenne.
Beaucoup de galériens libérés se sont établis à Marseille. Les femmes de certains d'entre eux les avaient suivis aussi jusque sur leur lieu de détention. Le plus souvent parce qu'elles étaient chargées d'enfants à nourrir".

sources : André Zysberg - Les galériens
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les galériens   Lun 4 Jan - 20:12

Très intéressant !

Il y a un petit roman de Duchon Doris : Les galères de l'Orfèvre où le régime des galeriens est analysé. Et donc , oui, il existe plusieurs régimes ! Certains galeriens peuvent sortir mais d'autres restent enchaînés ! Pas le plus grand nombre, mais les chaînes et autres éléments distinctifs permettaient aux gardes de trier les prisonniers.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
 
Les galériens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des contrôleurs aériens ont vu atterrir des navires non identifiés (traduction)
» Tracéologie sur des outils moustériens de Divie Babe I (SL)
» Presbytériens
» Benoît XVI : rapprochement avec les luthériens
» Des Luthériens veulent la pleine communion avec l'église catholique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Moderne-
Sauter vers: