L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et la Deuxième République ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Et la Deuxième République ?   Jeu 17 Sep - 13:18

Bon c'est vrai que c'est pas très sexy dans l'historiographie nationale de traiter de cette courte mais si riche période républicaine (février 48 au 2 décembre 51)

Tout de même, rappelons les faits: un contexte crise économique, bancaire et une des dernières crises frumentaires d'ancien régime depuis 1846/47.

Un mécontentement gronde depuis les campagnes, même si la crise semble se résorber dans le second semestre de 1847.
Les républicains ont exploité le contexte pour une campagne hostile au régime, dans les milieux urbains et ruraux.
Aboutissement en février 48 à l'exil du roi.
La nouvelle parcourt le pays grâce au télégraphe.

Lamartine, le poète, entre dans le gouvernement provisoire, qui prend comme mesure phare le suffrage universel masculin, remplaçant définitivement le suffrage censitaire.

Dans les autres mesures phares, des dispositions généreuses comme la création des ateliers nationaux , censés donner du travail à tous les chômeurs, l'abolition de l'esclavage dans les colonies.

Mais les élections au suffrage universel portent au pouvoir des hommes de droite. La majorité décide de la fermeture des ateliers nationaux, et de l'élection du président de la République au suffrage universel.

La France du milieu du XIXè siècle est encore à 75% rurale.
La république est encore considérée comme citadine.

L'élection de Napoléon Bonaparte, le "Prince Président",témoigne de la faible pénétration de la gauche dans ce pays.
C'est d'ailleurs un cuisant échec pour Lamartine candidat malheureux à la fonction suprême(17000 voix) contre Napoléon (plus de 5 millions), alors qu'il avait défendu le principe de l'élection contre celui de la désignation par l'Assemblée.

Assemblée qui prend des mesures pour restreindre le champs d'application du suffrage universel, interdit les réunions politiques des clubs, devient de moins en moins favorable à la démocratie...

Napoléon Bonaparte, qui ne peut être réélu légalement, préfère le coup d'Etat, le 2 décembre 1851, pour conserver le pouvoir...

Mais cette jeune république a semé durablement l'expérience de la liberté, même brève, et installe durablement une délimitation nette dans le champs politique, entre la gauche et la droite.

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Jeu 17 Sep - 16:42

Très bon résumé. Il est vrai que Louis-Napoléon assiste à un changement de cap politique du gouvernement radical. Il est conscient qu'une opposition existe.

LA seconde république était-elle viable avec ce gouvernement ? Telle est la question.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mer 7 Oct - 22:15

Tu parles de la composition du gouvernement provisoire ? Modérés, comme Lamartine et socialistes...
Sans doute, mais le temps leur a manqué pour qu'une alchimie quelconque voit le jour. Je crois qu'ils ont viré les plus à gauche dès le mois de mai lors du passage du gouvernement provisoire à la commission exécutive.

Et puis les journées de juin 48, la montée du "Parti de l"ordre" et bien sûr, l'élection de Louis-Napoléon Bonaparte en décembre n'ont pas permis d'observer l'élaboration d'une telle composition hétéroclite...

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mer 7 Oct - 22:24

Non du gouvernement dominé par Thiers et le parti de l'Ordre ! Dès juillet 1848 la république sociale est morte et toutes les élections de rattrapages locales ou nationales sont gagnées par les monarchistes !

Le parti de l'Ordre soutient Louis-Napoléon qui l'emporte avec 75 % des voix ! Seul Chirac a fait mieux ! Quoique notre Napoléon n'a besoin que d'un tour ! Le candidat républicain n'est autre que Cavaignac, le général qui a réprimé les ouvriers des ateliers nationaux...

en fait, dès juillet 1848 la république est condamnée. Qui frappera le premier ? Le gouvernement pro monarchiste ou le prince président...

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mer 7 Oct - 22:41

C'est sûr que Cavaignac n'a pas laissé un excellent souvenir dans la classe ouvrière ! Combien de morts a-t-il laissé dans ces journées de juin ? Je ne sais plus si c'est 5000 ? Ou plus...sans compter les arrestations et les condamnations au bagne.

La république sociale est morte de suffrage universel aussi.
75% du pays est rural. Sans vraie instruction, sans éducation à la citoyenneté, ils votent comment ? Ben plutôt à droite.

Pour Lamartine, j'ai lu, je ne sais plus où, que son patronyme l'a beaucoup desservi. Car dans les campagnes, pour appeler une femme on disait LA bidule.
Donc La Martine, ils auraient pensé à une femme...d'où17 000 voix seulement.

A vérifier...

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mer 7 Oct - 22:46

Par contre il paraitrait que dans une election locale le pseudo La Martine aurait permis au contraire de glaner quelques voix de plus et tout cela par que les votants pensaient également à une autre femme. Laughing Laughing Laughing

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mer 7 Oct - 22:49

Mais où donc ? Suspect Laughing

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Jeu 8 Oct - 9:09

Camille Desmoulins a écrit:
Non du gouvernement dominé par Thiers et le parti de l'Ordre !

En soutenant Louis-Napoléon à la présidentielle de décembre, Thiers aurait dit, à son propos :"C'est un crétin qu'on mènera !"

J'ai lu cette phrase à plusieurs reprises, parfois au conditionnel, parfois à l'indicatif.

Info ou intox ?

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Dim 22 Nov - 16:52

Les quelques semaines euphoriques qui séparent février 48 des élections de l'Assemblée Constituante en avril, marquent une rupture, momentanée, mais rupture dans le système social de l'hexagone.

La fraternité est rajoutée à la devise nationale, par Lamartine je crois.
Cette fraternité qui fait bénir ses arbres par le clergé ; qui voit des socialistes se retrouver avec des chrétiens, pour célébrer une Révolution non violente.
Des chants populaires éclosent. Des chants fraternels comme celui des Ouvriers (Pierre Dupont) : "l'amour est plus fort que la guerre".
Ou ceux des bourgeois qui répondent : "Chapeau bas devant la casquette, à genoux devant l'ouvrier".

Cette ère des "bons sentiments", comme la nomme l'historien Ph. Vigier, est propice à l'explosion des journaux et des clubs, rendue possible par la liberté de la presse et de réunion.

Parmi les quelque 171 journaux fondés à Paris entre février et juin 1848 (mais dont les 3/4 vont disparaître après la sanglante répression des journées de juin), un premier quotidien féminin voit le jour :
La voix des femmes
Créé par Eugénie Niboyet, que pensez-vous qu'elle réclame ?
Des soldes plus larges sur les produits de luxe ? Les dernières tendances chic en matière de couple et de mode ? Un emploi du temps hype pour célibatantes...comme la presse féminine moderne actuelle ?

Non. Elle réclame l'égalité des droits civique et politique, en justice, dans l'éducation, pour le droit au travail et la justice sociale.

Tente d'associer George Sand...


Ou bien le journal de Jeanne Deroin, ouvrière lingère devenue institutrice, qui dans L'opinion des femmes, après juin 48, poursuit cette mission de "régération de la femme par la voie du socialisme" (dixit un rapport de police !)

La plupart des infos ci-dessus sont tirées de l'ouvrage collectif dirigé par M. Agulhon : La France de 1848 à nos jours.

Fourmille de faits, très bien agencés et étayés. Une somme !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you


Dernière édition par equitus le Dim 22 Nov - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Dim 22 Nov - 18:06

Tu y as passé toute la nuit ou quoi ? Sleep Sleep Sleep Sleep

Perso, je préfère d'autres activités nocturnes !

Mais ton livre a l'air intéressant.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Dim 22 Nov - 18:28

Non...la nuit je dors.

J'ai lu quelques pages il y a deux heures.
C'est du compte rendu "en temps réel" ! Cool

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Dim 22 Nov - 19:07

J'avoue que cette référence me tente.
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mar 1 Déc - 14:21

Finalement, ironie de l'histoire, c'est parce que la République sociale a voulu la démocratie par le suffrage universel qu'elle a été éradiquée.
Le suffrage universel (masculin...faut quand même pas exagérer Laughing)sans l'éducation" du peuple, ne produit pas les effets voulus par ceux qui l'ont instauré !

Le poids des notables locaux, conservateurs, monarchistes pour la plupart, déguisés en "républicains du lendemain", et l'encadrement religieux de la masse des paysans conduits jusque devant les urnes par un clergé "bienveillant".

Les élections des 23 et 24 avril 1848 à l'Assemblée constituante sont perdues par les républicains les plus à gauches, socialistes et radicaux.

Le rapprochement significatif entre "les notables, qui la veille encore, contrôlaient le suffrage censitaire" et les classes moyennes (les républicains bourgeois) assurent leur succès : 500 sièges environ.

"Certes, ces grands notables, héritiers de grandes familles, dirigeants traditionnels d'une société en grande majorité rurale [76%], ont dû consentir à faire une large place (...)à des parvenus à leurs yeux, dont la fortune est plus récente (...).
Mais en gros, cette alliance leur a été bien profitable,et "leur conversion a suffrage universel sera relativement aisée".

Cette défaite n'inspirera-t-elle pas la nouvelle génération de républicains, qui fondera l'assise de la République, sur l'instruction du peuple, pour que , "éclairé", il ne soit plus tenté de voter pour les monarchistes, et qu'il s'exprime dégagé du poids moral imposé par les congrégations et de la première d'entre elles : la compagnie de Jésus ?

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mar 1 Déc - 17:26

Très juste, très juste il manque juste la notion de peur, de réaction en quelque sorte, de ces classes dirigeantes face à la pression populaire rappelant 1792.

C'est la peur des héritiers parisiens des sans-culottes qui conduit à cette alliance de toutes les classes qui ont quelque-chose à défendre. Faut dire que la loi sur le maximum avait laissé des traces indélébiles.

C'est indéniablement vrai que les nouveaux républicains vont devenir moins radicaux. C'est cette radicalité qui déclencha le repoussoir.

Trés bonne lecture que ton livre. Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   Mar 1 Déc - 17:37

Oui en effet. Le ressort psychologique fut le moteur de l'alliance entre les "vieux" notables, et la bourgeoisie républicaine.

La République n'était-elle pas perçue par les ruraux comme une simple agitation parisienne qui devait être contenue ?

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la Deuxième République ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la Deuxième République ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» PARANORMAL : Fondation reconnue d'utilité publique
» Ecole enfantine publique
» Bataille de KULM (République Tchèque)
» Depotisme, monarchie, république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Contemporaine-
Sauter vers: