L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Camille Claudel et l'amour haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Camille Claudel et l'amour haine   Lun 14 Sep - 9:29

Je profite de la présence parmi nous d'une passionnée pour lancer un sujet sur Camille Claudel. Artiste, femme amoureuse, les 2 facettes de ce personnage ont-elles atteint leurs limites? Amoureuse de son maître, elle finira par le haïr. Difficile dans cette relation d'établir qui a inspiré l'autre, au point que la légitimité de certaines de ses oeuvres lui sera refusée...
Ironie du sort, aujourd'hui, c'est au Musée Rodin que l'on peut admirer des oeuvres comme son couple de valseurs... Valse des sentiments, valse des regards que l'on porte sur ce couple d'artistes...


_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Camille Claudel   Lun 14 Sep - 21:47

On s'est beaucoup trop intéressé aux relations Claudel / Rodin, et pas assez à l'époque où ces artistes vivaient, époque où les valeurs sociales étaient loin d'être les nôtres. C'était un siècle profondément mysogine, un siècle où de nombreuses femmes de talent se cachaient sous un nom d'homme pour pouvoir pratiquer leur art, un siècle où les femmes devaient demander la permission au préfet de police pour porter des habits masculins plus pratiques pour travailler, un siècle où les femmes n'avaient pas accès au nu vivant, un siècle où on leur refusait l'entrée à l'école des beaux-arts. Je pourrais continuer comme cela pendant longtemps. Les femmes devaient donc essayer de contourner tous les obstacles qu'on plaçait sur leur chemin, ce qui les empêchait d'atteindre les sommets (alors on disait qu'elles n'avaient pas le talent des hommes!) Camille Claudel refusa de faire des compromis et demanda les mêmes libertés qu'on accordait aux hommes. Les commandes refusées ou (pire) d'abord accordées puis refusées ont leur origine dans ce refus de compromis de la part de Camille. Elle sculpta les nus comme les hommes, avec la même liberté d'expression, la même sensualité, alors... ce n'était pas acceptable. Evidemment, l'échec qu'elle a vécu avec Rodin n'a pas arrangé les choses, mais je suis persuadée qu'elle n'aurait pas fini dans des asiles d'aliénés si elle avait reçu le respect et les commandes qu'elle méritait. J'ai expliqué tout cela en détail dans "Camille Claudel, sa vie" (Hazan, 2008)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Camille Claudel et l'amour haine   Mar 15 Sep - 11:06

"On s'est beaucoup trop intéressé aux relations Claudel / Rodin, et pas assez à l'époque où ces artistes vivaient, époque où les valeurs sociales étaient loin d'être les nôtres..."

Il est souvent encore délicat d'évoquer le statut féminin de l'époque -- ayant en outre, si longtemps perduré -- sans se faire taxer de "féminisme invétéré".
Vous avez explicité mieux que je ne l'aurais fait.
Je me contenterai donc de confirmer en tous points vos dires, chère Odile...Et sans doute de consulter l'ouvrage précité.
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Camille Claudel   Mar 15 Sep - 18:37

Hélas! Comme vous avez raison. Aux Etats-Unis, on m'a complimentée pour mon point de vue modéré et on a vanté "mon admirable objectivité". En France, on m'a accusée d'être (oserais-je dire le mot?)... féministe! Mais cela n'a pas d'importance puisque la dernière exposition sur Camille Claudel au musée Rodin a adopté une perspective très semblable à la mienne. (entre parenthèses, il faut se rappeler que, si cette exposition a eu lieu au musée Rodin, c'est que Rodin lui-même tenait absolument à réserver une salle de son musée pour les sculptures de Camille. La famille Claudel avait refusé à l'époque, mais Paul Claudel avait plus tard changé d'avis et avait donné au musée les sculptures les plus importantes en sa possession--plâtre de Clotho et de l'Age mûr, bronze de l'Age mûr, marbre de Vertumne et Pomone.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Camille Claudel et l'amour haine   Mar 15 Sep - 18:54

Eh bien un petit satisfecit à l'admirable Rodin. Smile
Je regrette toutefois de n'avoir pu visiter la dernière expo.
Il s'en est pourtant fallu de peu.
A remettre donc.
Il semblerait que j'aie trop tendance à remercier.
Laughing
Je m'abstiendrai donc désormais bien que vos contributions le méritent. Allez, pas de concordance des temps, pour cette fois. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camille Claudel et l'amour haine   Aujourd'hui à 19:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Camille Claudel et l'amour haine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la dualité
» Mon âme soeur à moi
» Notre âme..
» Il n'y a qu'un pas de la haine à l'amour ?
» Haïr l'amour pour aimer la haine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Patrimoine :: Les Artistes et leurs Oeuvres :: Sculptures-
Sauter vers: