L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alfred de Musset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alfred de Musset   Lun 7 Sep - 12:13

Les montagnes qui entourent mon univers m'ont fait songer à un poème du tourmenté Musset, que je suis en train de re-visiter, avec un autre regard.
Et puis, il y avait longtemps que je n'avais côtoyé ce fil.

Au Jungfrau

Jungfrau, le voyageur qui pourrait sur ta tête
S'arrêter, et poser le pied sur sa conquête,
Sentirait en son coeur un noble battement,
Quand son âme, au penchant de ta neige éternelle,
Pareille au jeune aiglon qui passe et lui tend l'aile,
Glisserait et fuirait sous le clair firmament.

Jungfrau, je sais un coeur qui, comme toi, se cache.
Revêtu, comme toi, d'une robe sans tache,
Il est plus près de Dieu que tu ne l'es du ciel.
Ne t'étonne donc point, ô montagne sublime,
Si la première fois que j'en ai vu la cime,
J'ai cru le lieu trop haut pour être d'un mortel.

Alfred de Musset.
Recueil "Premières Poésies"
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Lun 7 Sep - 13:54

Merci Aude de faire revivre ce fil. Nous manquons effectivement de poésie ces derniers temps!

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Lun 7 Sep - 14:11

Je suis sensible à ta remarque, Estelle et je m'y associe.
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Lun 7 Sep - 22:40

Belle et délicate reprise en effet.
Je confesse connaître le dramaturge plutôt que le poète ! Embarassed

Mais Aude vient de relancer mon intérêt (dans tous les sens du terme) pour cet homme-là !
Figure du romantisme !
Connaissait-il personnellement Lamartine ? Ils ont dû se rencontrer !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Lun 7 Sep - 22:58

Merci cher Equitus.

Le dramaturge est également bien intéressant !
Je suis en train de réapprocher Musset sous tous les angles, si l'on peut dire. Very Happy
C'est comme si je le découvrais, tu vois.
Je trouve une autre dimension à son oeuvre, dimension qui m'avait trop peu interpellée à l'époque où je tutoyais la poésie, et où je n'avais pas suffisamment perçu la puissance, l'intensité de son art et la splendeur de son écriture.
Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire, n'est-ce pas et le lire est un enchantement.

Oui, il a effectivement connu Lamartine. Very Happy

Et puis, autant l'avouer, je re-visite les Romantiques. Very Happy
J'ai conscience d'avoir été quelque peu injuste à leur endroit, par le passé. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 13:20

Quand Musset donne son sentiment quant à une définition plausible de la Poésie -- la sienne en l'occurrence -- sentiment qu'il intitule d'ailleurs Impromptu...
Belle formule liée à l'art poétique.

Impromptu

Chasser tout souvenir et fixer sa pensée,
Sur un bel axe d'or la tenir balancée,
Incertaine, inquiète, immobile pourtant,
Peut-être éterniser le rêve d'un instant ;
Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ;
Écouter dans son coeur l'écho de son génie ;
Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard ;
D'un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard
Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme
Faire une perle d'une larme :
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition.

Alfred de Musset
Recueil "Poésies Nouvelles"
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:00

Tu viens de m'épargner de longues recherches ! Laughing
D'ailleurs, j'aimerais bien connaître la manière dont les grands noms de la poésie qualifie leur art, ou ce qu'elle leur procure !
Une sorte de métalangage quoi !


Ce qui me trouble le plus en poésie, c'est qu'elle est extrêmement codifiée. A l'exception sans doute des symbolistes, et des poètes "spécialistes de la prose" !

Dès lors, la poésie qui se présente comme un miroir des sentiments intérieurs, une exaltation de soi, de l'univers, des passions, dans un mouvement qu'on "ressent" spontané, il est presque décevant de découvrir qu'elle exige quantité de travail au poète, qui utilise des outils stylistiques, qui sont le contraire même de cette spontanéité vitale.

Quand on lit de la poésie, on n'a pas envie d'analyser les procédés, les intentions, les effets...on aimerait juste croire à sa puissance évocatrice, aux transports qu'elle permet...sans calcul métrique et autre attirail de quincaillerie !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:14

Citation :
Quand on lit de la poésie, on n'a pas envie d'analyser les procédés, les intentions, les effets...on aimerait juste croire à sa puissance évocatrice, aux transports qu'elle permet...sans calcul métrique et autre attirail de quincaillerie !
"
Comme je l'avais évoqué sur un autre espace "forumique," lol
Il est pourtant impossible d'occulter l'importance des règles dont chaque art -- musique, danse, poésie, etc. -- est tributaire, et dont dépendent beauté et harmonie.

Il arrive pourtant que les vers fusent, spontanément, au gré d'une émotion particulière. Very Happy Les vers libres le plus souvent. (Enfin en ce qui me concerne.) Laughing

Il y en a eu des luttes pour l'émancipation des règles littéraires.

PS : Si j'ai tant apprécié les "Surréalistes", c'est en grande partie pour leur liberté d'écriture.

Mais bon, je ne déteste pas les alexandrins... Laughing


Dernière édition par Aude le Mar 8 Sep - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:21

Tu as raison.
Je voulais juste évoquer la distance entre le sentiment que procure la lecture de la poésie, remuante, dérangeante parfois, tellement ressentier comme un élan spontané, et le travail qu'elle exige de son auteur pour parvenir à ses fins.

L'analyse fait émerger les recettes du poète, là où, précisément, on préfèrerait s'en tenir à l'émotion qu'il nous a transmis.
Les moyens révélés gâchent parfois la fin ! Smile

Quand Victor Hugo compose quelques vers sur la mort de sa fille, j'en suis tellement saisi, que l'analyse ne m'intéresse pas !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:27

"Quand Victor Hugo compose quelques vers sur la mort de sa fille, j'en suis tellement saisi, que l'analyse ne m'intéresse pas !"

Oui, je te comprends !
Lorsque je goûte une poésie, je la vis, je m'en imprègne.
J'y reviens.
C'est lorsque mon esprit fusionne avec elle, que je commence à l'analyser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:31

Par ailleurs, lire des vers à haute voix, les déclamer procure une sensation exacerbée, un plaisir supérieur, celui de jouir de la musicalité des mots.


Dernière édition par Aude le Mar 8 Sep - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:32

Ceci dit, comme je suis encore loin d'avoir toute la panoplie du parfait analyste stylistique , je ne peux que profiter de la beauté du poème et des sentiments qu'il procure !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mar 8 Sep - 23:35

Voilà une première approche tout-à-fait bénéfique !
Belle motivation pour poursuivre le chemin . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mer 9 Sep - 20:51

Non, quand bien même une amère souffrance

Non, quand bien même une amère souffrance
Dans ce coeur mort pourrait se ranimer ;
Non, quand bien même une fleur d'espérance
Sur mon chemin pourrait encor germer ;

Quand la pudeur, la grâce et l'innocence
Viendraient en toi me plaindre et me charmer,
Non, chère enfant, si belle d'ignorance,
Je ne saurais, je n'oserais t'aimer.

Un jour pourtant il faudra qu'il te vienne,
L'instant suprême où l'univers n'est rien.
De mon respect alors qu'il te souvienne !

Tu trouveras, dans la joie ou la peine,
Ma triste main pour soutenir la tienne,
Mon triste coeur pour écouter le tien.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mer 9 Sep - 22:51

Tu ne pouvais mieux choisir, ma chère Estelle en exprimant avec Musset, les tourments qu'inflige la tristesse.

Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mer 9 Sep - 22:52

Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses,
Pour savoir, après tout, ce qu'on aime le mieux,
Les bonbons, l'Océan, le jeu, l'azur des cieux,
Les femmes, les chevaux, les lauriers et les roses.

Il faut fouler aux pieds des fleurs à peine écloses ;
Il faut beaucoup pleurer, dire beaucoup d'adieux.
Puis le cœur s'aperçoit qu'il est devenu vieux,
Et l'effet qui s'en va nous découvre les causes.

De ces biens passagers que l'on goûte à demi,
Le meilleur qui nous reste est un ancien ami.
On se brouille, on se fuit. - Qu'un hasard nous rassemble,

On s'approche, on sourit, la main touche la main,
Et nous nous souvenons que nous marchions ensemble,
Que l'âme est immortelle, et qu'hier c'est demain.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Mer 9 Sep - 23:03

Force et puissance des sentiments vrais.
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 9:25

C'est exactement cela! Wink

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 9:48

Evoquer Musset sans parler de George Sand, serait occulter une partie de sa vie, de son oeuvre.
De tous les poèmes qui lui sont consacrés, j'ai choisi celui-ci. Aurais-tu fait un autre choix Aude?

Puisque votre moulin tourne avec tous les vents,
Allez, braves humains, où le vent vous entraîne ;
Jouez, en bons bouffons, la comédie humaine ;
Je vous ai trop connus pour être de vos gens.

Ne croyez pourtant pas qu'en quittant votre scène,
Je garde contre vous ni colère ni haine,
Vous qui m'avez fait vieux peut-être avant le temps ;
Peu d'entre vous sont bons, moins encor sont méchants.

Et nous, vivons à l'ombre, ô ma belle maîtresse !
Faisons-nous des amours qui n'aient pas de vieillesse ;
Que l'on dise de nous, quand nous mourrons tous deux :

Ils n'ont jamais connu la crainte ni l'envie ;
Voilà le sentier vert où, durant cette vie,
En se parlant tout bas, ils souriaient entre eux.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 12:47

Les amours de ces deux figures de la littérature ont été tumultueuses.
Musset pouvait se montrer odieux, violent, souvent perturbé.
Son mal-être se réfugiait dans les méandres du dieu "Alcool" et autres paradis artificiels.
Lors de leur rupture, il a fait montre d'une rare agressivité, son écriture en témoigne.
Je posterai l'un de ses poèmes où la pauvre Aurore se voit dépeinte sous un jour vraiment inique et pernicieux.
Il déverse le trop-plein de sa rancoeur avec une infinie mauvaise foi.

En revanche, ton choix me plaît beaucoup.
Le poète apparaît là, serein et presqu'heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 13:15

Tiens, avant d'approcher la rupture des deux protagonistes,
je ne peux pas résister au plaisir d'insérer un extrait de "Don Paez" où l'on voit Musset succomber au(x) charme(s) de l'indépendante et captivante Aurore Dupin et où l'on perçoit avec quelle intensité l'auteur est séduit.

Comme elle est belle au soir, aux rayons de la lune,
Peignant sur son col blanc sa chevelure brune !
Sous la tresse d’ébène on dirait, à la voir,
Une jeune guerrière avec un casque noir !
Son voile déroulé plie et s’affaisse à terre.
Comme elle est belle et noble ! et comme, avec mystère,
L’attente du plaisir et le moment venu
Font sous son collier d’or frissonner son sein nu !
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 13:21

Il est vrai que ses écrits reflètent les relations houleuses qu'il avait avec George Sand, et l'on n'a pas de peine à imaginer les scènes violentes, les propos qu'il pouvait tenir. Comme tu le dis, dans le poème ci dessus, il apparaît presqu'apaisé, c'est pour cela qu'il me plaît plus que d'autres où il parle presqu'avec mépris, où l'on sent la force noire et négative de ses émotions. Il peut aussi bien associer son amour aux forces du mal que parler avec beaucoup de tendresse d'une histoire finie.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin



Dernière édition par Estelle le Jeu 10 Sep - 22:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 13:24

Oui Musset est un paradoxe vivant. Very Happy
Un très grand poète. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 13:29

Oui, le terme "paradoxe" est fait pour lui. Mais c'est aussi dans ses écrits que l'on reconnait le mieux Aurore, la femme. Il la décrit mieux qu'aucun peintre n'a pu le faire.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Jeu 10 Sep - 13:31

Oui, mais surtout lorsque son ressentiment n'apparaît pas ou peu. Very Happy
Et puis, Aurore était tellement singulière en son époque. queen
Elle ne pouvait que "frapper" les bons ou mauvais esprits, sujets ? Laughing
Jamais laisser indifférent. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred de Musset   Aujourd'hui à 4:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred de Musset
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux jeunes dérobent le buste d'Alfred de Musset dans le lycée Henri IV pour le transporter dans le RER B.
» Les caprices de Marianne d'Alfred de Musset
» controler son poids
» SOS !! 3° - le sonnet
» Biographie - Alfred de Musset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Patrimoine :: Les Artistes et leurs Oeuvres :: Les Grands Poètes-
Sauter vers: