L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sabine Sicaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 14:25

Il m'a semblé intéressant de présenter la "si" jeune Sabine Sicaud assez peu connue. Né en 1913 et décédée en 1928... 15 ans... qui a commencé à écrire bien plus jeune encore !
Personne ne crut en elle... L'on pensa que les écrits n'étaient pas d'elle pale
Ils ne furent publiés que 30 ans plus tard....


Vous parler ?


Vous parler ? Non. Je ne peux pas.
Je préfère souffrir comme une plante,
Comme l'oiseau qui ne dit rien sur le tilleul.
Ils attendent. C'est bien. Puisqu'ils ne sont pas las
D'attendre, j'attendrai, de cette même attente.

Ils souffrent seuls. On doit apprendre à souffrir seul.
Je ne veux pas d'indifférents prêts à sourire
Ni d'amis gémissants. Que nul ne vienne.

La plante ne dit rien. L'oiseau se tait. Que dire ?
Cette douleur est seule au monde, quoi qu'on veuille.
Elle n'est pas celle des autres, c'est la mienne.

Une feuille a son mal qu'ignore l'autre feuille.
Et le mal de l'oiseau, l'autre oiseau n'en sait rien.

On ne sait pas. On ne sait pas. Qui se ressemble ?
Et se ressemblât-on, qu'importe. Il me convient
De n'entendre ce soir nulle parole vaine.
être J'attends - comme le font derrière la fenêtre
Le vieil arbre sans geste et le pinson muet...
Une goutte d'eau pure, un peu de vent, qui sait ?
Qu'attendent-ils ? Nous l'attendrons ensemble.
Le soleil leur a dit qu'il reviendrait, peut-être...

Sabine Sicaud.


Dernière édition par Aude le Mar 8 Déc - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 14:33

.....

Vous qui lisez, le front penché, dans une chambre,
ne sentez-vous donc pas qu'au seuil froid de novembre
tout ce maroquin neuf et ces parchemins d'or
sont faits pour que, ce soir, on traduise dehors,
uniquement les strophes du platane ?

Elle avait 12 ans ...Wink


"N'oublie pas la chanson du soleil, Vassili.
Elle est dans les chemins craquelés de l'été,
dans la paille des meules,
dans le bois sec de ton armoire,
si tu sais bien l'entendre.
Elle est aussi dans le cri du criquet.
Vassili, Vassili, parce que tu as froid, ce soir,
ne nie pas le soleil."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 14:40

Le chemin de crève-coeur


Un seul coeur ? Impossible
Si c'est par lui qu'on souffre et que l'on est
heureux.
On dit : coeur douloureux
Coeur torturé, coeur en lambeaux -
Puis : joyeux et léger comme un oiseau des Iles,
Un coeur si grand, si lourd, si gros
Qu'il n'y a plus de place
Pour rien d'autre que lui dans notre corps
humain.
Puis évadé, baigné d'une grâce divine ?
Un coeur si plein
De tout le sang du monde et ne gardant la trace
Que d'une cicatrice fine qui s'efface ?
Impossible ! Il me faut plusieurs coeurs.
Le même ne peut pas oublier dans la joie
Tout ce qu'il a connu de détresse une fois
- Une fois ou plusieurs, chaque fois pour
toujours -
Mon coeur se souviendrait qu'il fut un coeur trop
lourd
Et ne serait jamais un coeur neuf, sans patrie,
Sans bagage à porter de vie en vie.

Sabine Sicaud.


Dernière édition par Aude le Mar 8 Déc - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: a   Ven 30 Mar - 15:29

Le cinéma


Aimes-tu voir les hommes s'agiter ?
Assis, tu regardes la foule.
Aimes-tu le désert ? Tu le parcours, l'été,
Sous un torrent de feu, sans autre peine
Que de laisser pour toi, marcher les sables...
Plaines, montagnes, mers te livrent leurs secrets.
Et le pôle est si près
Que Nanouk, l'esquimau t'accueille en frère ;
Et la jungle est si près
Que tu t'en vas avec le chasseur de panthères...
Ô beaux voyages que jamais tu ne ferais !
Vois, des fleurs s'ouvrent, des oiseaux t'invitent, vois :
Aux vergers d'Aladin s'emplissent des paniers...
Cueille des rêves... Evade-toi...
Viens dans ce petit coin merveilleux et regarde...
Regarde ce miracle : un film qui passe...

Filliou, quand je serai guérie,
Je ne veux voir que des choses très
belles...

De somptueuses fleurs, toujours
fleuries ;
Des paysages qui toujours se
renouvellent,
Des couchers de soleil miraculeux, des
villes
Pleines de palais blancs, de ponts, de
campaniles
Et de lumières scintillantes... Des
visages
Très beaux, très gais ; des danses
Comme dans ces ballets auxquels je
pense
Interprétés par Jean Borlin. Je veux des
plages
Au décor de féerie,
Avec des étrangers sportifs aux noms
de princes,
Des étrangères en souliers de pierreries
Et de splendides chiens neigeux aux
jambes minces.

Je veux, frôlés de Rolls silencieuses,
De longs trottoirs de velours blond.
Terrasses,
Orchestres bourdonnant de musiques
heureuses...
Vois-tu Filliou, le Carnaval qui passe ?
La Riviera débordante de roses ?
J'ai besoin de ne voir un instant que ces
choses
Quand je serai guérie !

J'aurai ce châle aux éclatantes
broderies
Qui fait songer aux courses espagnoles,
Des cheveux courts en auréole
Comme Maë Murray, des yeux qui rient,
Un teint de cuivre et l'air, non pas d'être
guérie,
Mais de n'avoir jamais connu de
maladie !

J'aurai tous les parfums, "les plus rares
qui soient",
Une chambre moderne aux nuances
hardies,
Une piscine rouge et des coussins de
soie
Un peu cubistes. J'ai besoin de
fantaisie...

J'ai besoin de sorbets et de liqueurs
glacées,
De fruits craquants, de raisins doux,
d'amandes fraîches.
Peut-être d'ambroisie...
Ou simplement de mordre au oeur neuf
d'une pêche ?

J'ai besoin d'oublier tant de sombres
pensées,
Tant de bols de tisane et d'heures
accablantes !
Il me faudra, vois-tu, des choses si
vivantes
Et si belles, Filliou... si belles - ou si
gaies !

Nul ne sait à quel point nous sommes
fatiguées,
Toutes deux, de ce gris de la tapisserie,
De l'armoire immobile et de ces noires
baies
Que le laurier nous tend derrière la
fenêtre.

Tant de voyages, dis, de pays à
connaître,
De choses qu'on rêvait, et qui pourront
être
Quand je serai guérie...

Sabine Sicaud.......


Dernière édition par Aude le Mar 8 Déc - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 16:03

Je ne connaissais absolument pas ! Merci pour cette découverte ! flower

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 17:52

Je ne connaissais pas non plus, merci Aude...

Je suis très émue, sachant que la pauvre petite n'aura jamais guéri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Ven 30 Mar - 17:57

Oui, moi aussi Geno et surtout très énervée que l'on n'ait pas cru en elle...
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Sabine Sicaud   Dim 13 Sep - 1:25

En fait, de son vivant, Sabine Sicaud a reçu les hommages des poètes de son temps, y compris Anna de Noailles. Elle a gagné des prix de poésie au Jasmin d'argent et aux Jeux Floraux, et a été publiée dès l'âge de 13 ans. A quatorze ans, elle s'est blessée au pied, et la blessure a causé une ostéomyélite (maladie mystérieuse à l'époque) dont Sabine est morte un an plus tard.

Ce n'est qu'après sa mort que certains esprits jaloux ont commencé à douter de l'authenticité de sa poésie, authenticité qui avait pourtant été prouvée par Marcel Prévost. Les poèmes que Sabine a écrits pendant sa maladie ont été publiés trente ans après la mort du poète. Ces poèmes forment un témoignage bouleversant de l'expérience de mourir à quinze ans.

Comme je suis l'auteur de deux livres sur Sabine ("Sabine Sicaud, le rêve inachevé" et la récente édition bilingue "To Speak, to Tell You?") je me ferai un plaisir de répondre à vos questions sur cette jeune fille extraordinaire. Vous pouvez aussi consulter mon site [url]odileayral-clause.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Dim 13 Sep - 11:59

Bonjour Odile.
Merci de votre participation et bienvenue à vous.

Citation :
Ce n'est qu'après sa mort que certains esprits jaloux ont commencé à douter de l'authenticité de sa poésie, authenticité qui avait pourtant été prouvée par Marcel Prévost

Quelques éclaircissements quant à ces "esprits jaloux" et partant, à l'impact qu'ont pu avoir leurs contestations ?

Citation :
authenticité qui avait pourtant été prouvée par Marcel Prévost.
...Selon quelles sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 2:57

L'expression "esprits jaloux" est la mienne. Comment caractériser autrement quelqu'un qui écrit: "c'est trop bon pour avoir été écrit par un enfant"? et cela, sans donner d'autres preuves que son refus de voir et de comprendre. Les enfants très doués font souvent peur aux adultes, on l'a bien vu avec la célèbre (et tragique) histoire de Minou Drouet. Minou était, en fait, une curiosité, elle n'avait pas les dons de Sabine, mais elle méritait d'être traitée avec respect, ce qui fut loin d'être le cas. J'ai donc pensé à Minou, à Sabine, et à tout enfant plus ou moins prodigue lorsque j'ai écrit "esprits jaloux".
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 3:07

Je n'avais pas remarqué l'autre question sur Marcel Prévost. Excusez-moi. Selon Marcel Prévost lui-même qui en a parlé au Jasmin d'Argent et a attesté publiquement de l'authenticité du poème écrit par Sabine (il avait invité Sabine et sa mère chez lui, avait donné à Sabine un sujet de poème à composer, puis était parti se promener avec madame Sicaud. Le résultat a convaincu Prévost des dons exceptionnels de Sabine)
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 8:44

Merci pour ses précisions! sunny
Pouvons-nous profiter de votre présence ici et de vos connaissances pour avoir d'autres éléments de la biographie de Sabine?


_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 12:28

Citation :
L'expression "esprits jaloux" est la mienne.

L'image est plus que pertinente,
Prévost ayant magistralement établi, justifié son bien-fondé.

De ce fait, une question m'interpelle cependant.
Pourquoi et comment donc le poids des détracteurs de Sabine a-t-il pu être à ce point et si longuement prépondérant ?

Je trouve beaucoup d'intérêt à vos développements et y suis sensible.
Merci pour la référence à vos ouvrages.
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 19:14

Les doutes sur l'authenticité de la poésie de Sabine n'ont commencé qu'après la publication des poèmes posthumes en 1958. Tous ceux qui avaient été témoins des dons exceptionnels de Sabine étaient morts, sauf sa mère et des amis très proches dont les sceptiques rejetaient le témoignage. Il faut quand même ajouter que leur nombre est très petit, la pluplart des gens comprenant que 1) il faudrait être vraiment insensible pour profiter de la mort d'une jeune fille, 2) seule une jeune personne ayant vécu un tel cauchemar pouvait écrire ces poèmes. Madame Ginet-Sicaud (qu'on a le plus souvent accusée) était trop honnête et trop attachée à sa fille pour faire telle une chose. D'ailleurs, sa voix de mère douloureuse aurait été bien différente de celle d'une très jeune fille malade.
Quant à ceux qui persistent à rejeter l'évidence, il faut se rappeler que, dans le cas de Minou Drouet, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique avaient donné un test public à Minou, test qui avait bien prouvé qu'elle était l'auteur de ses poèmes. Cela n'a pas empêché un grand nombre de gens de continuer à accuser Minou et sa mère de supercherie. On ne voit que ce que l'on veut voir et, comme les enfants prodiges font involontairement ressortir la médiocrité générale, on réagit en refusant l'exception.
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied


Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Lun 14 Sep - 21:25

Je suis un peu à la remorque, je réagis donc en retard, après la lecture des quelques vers, plus haut.

Remarquables en effet.
Son talent est aussi profond que l'oubli qui l'a entouré.
Vraiment jamais entendu parler !

Mais elle a bien raison la petite. La douleur ne se partage pas.

Peut-être avait-elle connu les stoïques ?

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Mar 15 Sep - 11:28

Exception, particularité, ou grâce singulière de l'enfant, déconcertent, font peur à l'adulte envieux, conscient alors
de sa pauvreté intellectuelle ou platitude ; adulte qui lui, n'est pas prodige et se réfugie alors dans la "rassurante" dénégation.

A propos de Minou Drouet, sauriez-vous si, lors de la fameuse polémique, Jean Cocteau a donné suite à sa fameuse réplique, ou s'il s'est contenté d'assener quelques propos péremptoires, à caractère sentencieux.
"Tous les enfants ont du génie sauf Minou Drouet".
Revenir en haut Aller en bas
Odile



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Sabine Sicaud   Mar 15 Sep - 18:08

Je n'ai aucun renseignement précis à ce sujet. Cependant, il me semble me souvenir que, plus tard, lorsqu'il a rencontré Minou, il s'est bien mieux conduit envers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   Mar 15 Sep - 18:48

...Ce ne serait pas "regrettable".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sabine Sicaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sabine Sicaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAINTE SABINE
» Odile de Buzonnière Sabine Jeanson TD 1994
» Elle s' appelle Sabine
» Sabine
» Petite question?????????????????????????????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Patrimoine :: Les Artistes et leurs Oeuvres :: Les Grands Poètes-
Sauter vers: