L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jacques Prévert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 13:53

Barbara


Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Epanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et je ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh ! Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
AmoureusementEst-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh ! Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert.
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 14:15

Que c'est joli Aude

J'ai trouvé quelques citations :

Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.
---
Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
---
Fort heureusement, chaque réussite est l'échec d'autre chose.
---
Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs.
---
Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.
---
La vie est une cerise
La mort est un noyau
L'amour un cerisier.
---
Mangez sur l'herbe
Dépêchez-vous
Un jour ou l'autre
L'herbe mangera sur vous.
---
Bien sûr, des fois, j'ai pensé mettre fin à mes jours,
mais je ne savais jamais par lequel commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 14:26

A méditer

CHASSE À L' ENFANT

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu'est-ce que c'est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voyou ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui
Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Pourchasser l'enfant, pas besoin de permis
Tous le braves gens s'y sont mis
Qu'est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent!

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 14:51

Merci, Geno !!!

- pour les citations et pour cet appel à l'innocence et à la vulnérabilité de l'enfant !!! soumis à la barbarie de certains adultes...

- pour cette poésie écrite, je crois, en hommage aux pauvres enfants placés dans l'abominable bagne pour enfants de Belle-Ile... J'avais lu un ouvrage, écrit par l'un de ces malheureux êtres, qui ont connu l"exécrable".......... de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 17:50

De rien, chère Aude et merci pour les jolies fleurs...

Citation :
pour les citations et pour cet appel à l'innocence et à la vulnérabilité de l'enfant !!! soumis à la barbarie de certains adultes...

L'actualité nous le rappelle, on ne touche pas aux enfants, JAMAIS No Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 30 Mar - 17:59

Comme tu as raison, chère Geno !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Prévert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Prévert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a 36 ans disparaissait Jacques Prévert
» Poème de Jacques Prévert en chanson - "En sortant de l'école"
» Isère : le collège Jacques Prévert Heyrieux) évacué suite à des menaces
» Jacques Prévert : La grasse matinée
» Jacques Prévert, Arbres (texte donné à Pondichéry, brevet 2013)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Patrimoine :: Les Artistes et leurs Oeuvres :: Les Grands Poètes-
Sauter vers: