L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les écoliers vont lire ça

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ringo

avatar

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Les écoliers vont lire ça   Mer 5 Sep - 21:54

Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré,
mon petit papa aimé,

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi.
Certes, j’aurai voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino [1]. Quant au véritable je ne peux le faire hélas !
J’éspère que toutes mes affaires te seront renvoyées, elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour.
A toi, petit Papa, si je t’ai fait, ainsi qu’à petite Maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée. Un dernier adieu à tous mes amis et à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans et demi ! Ma vie a été courte !
Je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous.
Je vais mourir avec Tintin, Michels [2].
Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine. Je ne peux pas en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi Maman, Serge, Papa, je vous embrasse de tout mon cœur d’enfant.
Courage !
Votre Guy qui vous aime

Dernières pensées : "Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"


de Guy Mocquet, avant d'être fusillé


Est-ce une bonne idée de faire lire ça aux jeunes ? Vont-ils comprendre la portée de ce texte au combien émouvant ?

Moi j'approuve ... je me dis qu'il y en aura bien deux ou trois qui vont vouloir en savoir plus après
Revenir en haut Aller en bas
http://guerre-de-cent-ans.wifeo.com/
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Mer 5 Sep - 22:23

Lire cette lettre à des élèves de Troisième ou de Terminale après ou pendant l'étude de la seconde guerre mondiale a un sens.

Lire cette lettre à des élèves qui ne connaissent en rien le contexte d'écriture n'est pas très utile.

Dans le même ordre d'idée, je me souviens de l'initiative de Jacques Lang qui avait demandé à tous les professeurs d'organiser au même moment une minute de silence pour la mémoire des victimes du 11 septembre 2001... Ce qui devait arriver, arriva... Une jeune prof d'anglais bousculée par les questions d'élèves de 6ème expliqua sa vision de l'événement à travers l'analyse du mot Djihad... Cela me fait rire encore, car le lendemain l'inspection académique réprimanda vivement l'enseignante en question et me demandait de "rétablir", en tant que prof d'histoire ( et donc habilité à définir des concepts historiques à des élèves, selon leur étranger langage administratif) "les" contextes historiques différents...

Lorsque le domaine politique tente d'instrumentaliser l'enseignement cela fait peur. ( Par exemple, attention je ne compare pas les deux cas, je cite un exemple réel et avéré d'instrumentalisation, les nazis incluaient des exercices de mathématiques anodins qui prenaient comme facteur les lois raciales... )

Où est la problématique pédagogique dans la lecture de cette lettre ? Un cours c'est comme un puzzle où tous les exercices font partie d'une stratégie à long terme. Là, c'est un effet d'annonce. ( Comme sa lettre aux enseignements qui est très drôle, tant les contradictions sont flagrantes)

Un élève, comme un prof, lors de sa rentrée ne désire que connaître son emploie du temps.

Très sincèrement, je vois pas l'apport d'une telle lettre. Ce document est certes émouvant mais n'est pas un document assez "riche" pour analyser la résistance.

Quel est donc le but ? Faire comprendre la notion de sacrifice ? Faire comprendre à des élèves de tous les âges le don de soi pour sa patrie ? Faire comprendre le fait qu'ils sont privilégiés car ils vivent dans un contexte historique "heureux" ? Ou alors faire comprendre que nous avons un président sensible ?

Par contre, Ringo tu as posé les bases d'un très bon débat. Mais j'aimerais vraiment comprendre pourquoi tu trouves l'initiative bonne ?

Les élèves qui s'intéressent à l'histoire, sont les élèves qui bénéficient d'abord d'une curiosité intellectuelle importante puis de professeurs sachant leur donner le goût de la matière et enfin d'une cellule familiale lui offrant les moyens techniques, financiers et culturels d'approfondir.

Le déclencheur peut venir de n'importe quel sujet. Peut-être même d'une lettre de Guy Mocquet. Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Ringo

avatar

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Mer 5 Sep - 22:44

Camille Desmoulins a écrit:
Par contre, Ringo tu as posé les bases d'un très bon débat. Mais j'aimerais vraiment comprendre pourquoi tu trouves l'initiative bonne ?

Parce que beaucoup de gamins se foutent de l'histoire; parce que beaucoup n'ont pas idée de ce que fut la Résistance, parce que tous, j'imagine, se diraient résistants, si on leur demandait "qu'aurais-tu fait en 41 ?" (alors que personne n'en sait rien), parce que tous (et moi y compris) ne connaissent pas les duretés de la guerre.

Alors, cette lettre devrait les aider à s'interesser à certains destins ...
Revenir en haut Aller en bas
http://guerre-de-cent-ans.wifeo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Mer 5 Sep - 23:40

Bonsoir !

A l'instar de Camille, il me semblerait plus "opportun" et pédagogique, de lire et analyser cette lettre, dans le contexte d'un cours d'Histoire Wink En ce sens, oui, cette lettre pourrait sensibiliser les élèves et les inciter à la réflexion et à se documenter...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Mer 5 Sep - 23:53

Citation :
et enfin d'une cellule familiale lui offrant les moyens techniques, financiers et culturels d'approfondir.

... hélas, pas toujours, Camille Wink A titre d'exemple, mon fils n'est guère attiré par l'Histoire Rolling Eyes ce n'est pourtant pas faute d'avoir tenté de l'y intéresser Cool Rolling Eyes Il n'est pas attiré, non plus, par la littérature Cool Rolling Eyes pourtant, ma bibliothèque croule sous les ouvrages les plus passionnants qui soient Wink et je lui ai appris à lire et à écrire, à l'âge de quatre ans Cool Rolling Eyes et lui lisais, quasiment au berceau, des contes, certes, mais littéraires en les lui expliquant de la manière la plus agréable qui soit Wink
Eh bien ! seuls les ouvrages scientifiques l'ont toujours passionné Rolling Eyes

(fin de la digression Wink - C'est un réel chagrin pour moi Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Jeu 6 Sep - 10:26

C'est pour cela que j'ai mentionné auparavant le fait d'un prof devant donner le goût de la matière. Si l'élève prends goût à l'histoire, il faut ensuite ces moyens familiaux.

Franchement je ne crois pas à une baisse de l'intérêt des élèves pour l'histoire. Simplement de nos jours cette matiére est noyée parmi tant d'autres. Auparavant les instituteurs enseignaient en priorité le français, les maths et l'histoire venait en troisième position dans le volume horaire. Aujourd'hui l'école primaire offre des multiples enseignements, fort riches et fort utiles comme une langue étrangère et le volume de l'histoire est fortement réduit. La géo avec ces repères est plus facile à enseigner.

Pour améliorer le goût de l'histoire chez les élèves, la première chose à faire est de réformer les concours des professeurs. Moins de brillants élèves maîtrisant tous les concepts et plus de pédagogues, pour en finir avec les derniers avatars du cours magistral.

Pour la seconde guerre mondiale je crois sincèrement que la maturité de l'élève joue un rôle majeur dans la compréhension de tous les facteurs. Un élève de 6 ème ou de 5ème sera vraiment trop jeune pour comprendre la réalité de la dureté de la période. En 3 ème il faut vraiment forcer le trait pour faire comprendre que les images des documentaires sont de "vraies" images avec une vraie douleur, une vraie souffrance et que cela n'est pas comparable avec une oeuvre de fiction.

Sans la maturité adéquate, la compréhension n"est pas possible. Pour la seconde guerre mondiale j'utilise toujours le documentaire de Frédéric Rossif de Nuremberg à Nuremberg... Les élèves qui comprennent réellement la portée des images, surtout celles concernant la Shoah pleurent. D'autres ne comprennent pas.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Jeu 6 Sep - 12:45

Citation :
D'autres ne comprennent pas.
Seraient-ils nombreux à ne pas comprendre ? Wink L'Histoire serait-elle si "nébuleuse" à leur sens, qu'elle provoquerait leur désintérêt ?
Il s'agit d'une réponse qui m'avait été faite Wink et je ne retranscris pas textuellement les termes employés par cet ado. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Jeu 6 Sep - 17:14

Ils ne comprennent pas la portée de l'image. Le sens de celle-ci. En comparaison "d'Hostel" ou d'un autre truc gore à souhait les images des documentaires sont fades.


L'histoire est nébuleuse pour les élèves à l'esprit trop rationnel. De nombreux élèves très forts dans le domaine scientifique coincent en histoire car il n'existe pas une logique stricte dans le déroulement des faits. Il n'y a pas de théorème à appliquer.
La mémorisation à l'extréme de tous les éléments du cours n'apportant pas forcèment la meilleure note ou plus intéressant la meilleure compréhension. Pour certains de ces élèves, habitués à l'excellence partout, c'est d'ailleurs parfois "dramatique".

Donc un élève qui veut comprendre parfaitement un cours d'histoire doit être à l'écoute en permanence, savoir ensuite mémoriser les repères importants et surtout avoir une capacité littéraire ensuite pour retranscrire sa compréhension des événements.

Je pense que la lettre de Guy Mocquet va essentiellement faire appel à la sensibilité des élèves. Les plus matures mettant à profit cette émotion pour comprendre le contexte de la lettre.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Jeu 6 Sep - 18:22

Citation :
L'histoire est nébuleuse pour les élèves à l'esprit trop rationnel. De nombreux élèves très forts dans le domaine scientifique coincent en histoire car il n'existe pas une logique stricte dans le déroulement des faits. Il n'y a pas de théorème à appliquer.
Tu as sans doute raison. Mais "fi" de la curiosité à l'égard du passé ? de notre Histoire ... Wink Seules les "grandes figures scientifiques" du "passé" intéressent cet ado. Wink et quelques philosophes également...
Je vais lui soumettre ton "observation". Je suis impatiente d'entendre sa réponse Wink
Merci infiniment, Camille.
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 14:17

Camille Desmoulins a écrit:


Pour améliorer le goût de l'histoire chez les élèves, la première chose à faire est de réformer les concours des professeurs. Moins de brillants élèves maîtrisant tous les concepts et plus de pédagogues, pour en finir avec les derniers avatars du cours magistral.

Ce ne sera pas une mince affaire.
Les concours, en l'état actuel des choses, visent à sélectionner les candidats ayant des connaissances pointues, et sachant les organiser pour en percevoir et présenter des problématiques les plus pertinentes possibles.

Pédagogie et didactique interviennent durant la formation du futur professeur.
Ce qui n'est pas fondamentalement une erreur, car on ne peut demander à un candidat de savoir faire un cours, ce qui n'empêche pas d'avoir une bonne vision du métier.
Encore que, en ce qui concerne le CRPE chaque épreuve s'articule entre connaissances disciplinaires et compétence didactico-pédagogique, à partir de productions d'élèves principalement.




Citation :

Pour la seconde guerre mondiale je crois sincèrement que la maturité de l'élève joue un rôle majeur dans la compréhension de tous les facteurs. Un élève de 6 ème ou de 5ème sera vraiment trop jeune pour comprendre la réalité de la dureté de la période. En 3 ème il faut vraiment forcer le trait pour faire comprendre que les images des documentaires sont de "vraies" images avec une vraie douleur, une vraie souffrance et que cela n'est pas comparable avec une oeuvre de fiction.

Sans la maturité adéquate, la compréhension n"est pas possible. Pour la seconde guerre mondiale j'utilise toujours le documentaire de Frédéric Rossif de Nuremberg à Nuremberg... Les élèves qui comprennent réellement la portée des images, surtout celles concernant la Shoah pleurent. D'autres ne comprennent pas.

Entièrement d'accord sur ce point.
Et c'est vrai non pas seulement en histoire. Il y a bien des choses qu'on n'est pas en mesure de comprendre véritablement à l'adolescence, mais qui prennent tout leur sens à l'âge adulte...pour peu que ces ados-là aient plus tard l 'opportunité de se frotter de nouveau à ces objets, concepts, symboles et autres.

Longtemps, les enfants, puis les ado confondent l'Histoire(évènements et personnages réels du passé pour ne retenir que l'essentiel ) avec une histoire (une fiction, un conte).
Confusion sémantique entraînant confusion des concepts.
Malgré l'ère de la communication, la dimension expérimentale du vécu est le principal moyen de validation d'un concept pour beaucoup de jeunes.
S'ils ne peuvent le vérifier concrètement, l'assimilation du concept sera problématique pour eux.
L'apprentissage de l'abstraction est peut-être un des enjeux majeurs de l'éducation de demain.
Abstraction et non virtualité. Le monde virtuel, bien connu des élèves, est tout aussi intangible que l'abstraction, mais ne donne pas à réfléchir.
Il ne consiste pas à la représentation mentale d'une idée, mais renvoie au ludique.
C'est pas la même zone du cerveau qui est sollicitée...sinon...y aurit pas de problème !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 14:29

equitus a écrit:

Ce ne sera pas une mince affaire.
Les concours, en l'état actuel des choses, visent à sélectionner les candidats ayant des connaissances pointues, et sachant les organiser pour en percevoir et présenter des problématiques les plus pertinentes possibles.

Les problèmatiques les plus pertinentes pour les professeurs qui participent au jury des concours ! Et encore pour le professeur qui t'a donné le sujet ! Les autres généralement n'y connaisse rien !


Citation :
Pédagogie et didactique interviennent durant la formation du futur professeur.

Alors là, tu verras le moment venu ! Cela risque d'être amusant. Dans certains cas c'est vrai, mais globalement fait un sondage auprès des professeurs étant passés par l'IUFM et tu verras que la deuxième année ce qui forme c'est le stage en situation ! Pas les journées passées à discutailler de didactique.

Donc, l'étudiant qui veut réellement devenir enseignant devrait avoir le droit d'aller dans les établissements pour y être accueilli par des profs, volontaires ( les meilleurs d'entre eux devraient être rémunérés en plus pour cet accueil), dans une optique de formation pré-concours !

Voila un système réaliste, réalisable facilement, sans surcoût, puisque les IUFM doivent être fermés.



Citation :
Et c'est vrai non pas seulement en histoire. Il y a bien des choses qu'on n'est pas en mesure de comprendre véritablement à l'adolescence, mais qui prennent tout leur sens à l'âge adulte...pour peu que ces ados-là aient plus tard l 'opportunité de se frotter de nouveau à ces objets, concepts, symboles et autres.

Je connais un petit garçon de 26 ans qui a encore du mal à faire la différence entre histoire et Histoire ! Entre manga et réalité !

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 18:58

Oui. Je connais la critique quasi unanime, et bien souvent justifiée, de la formation initiale (et/ou en 1ère année) en IUFM.
Je ne peux parler que de ce que je connais, pour y avoir été.
En PE1, les considérations pédagogiques, didactiques et autres théories piagétiennes, sont abondamment traitées, et confèrent parfois une sorte d' impression de digression pour les étudiants par rapport à l'immédiat concret de la conduite d'une classe et la construction d'un cours.

S'il est vrai que, comme l'a dit un maître Yogi dont j'ai oublié le nom, une once de pratique vaut mieux qu'une tonne de théorie, il n'est pas inutile de d'aborder les problématiques psycho-éducatives en complément avec le témoignage des "praticiens", cad, des enseignants.
Le problème pour le futur prof est lorsque le rapport est déséquilibré. L'IUFM a un peu trop insisté sur ces considérations théoriques, au détriment de l'aspect concret du métier, et proposant quasi exclusivement des situations de classes avec des élèves "modèles".

Ceci étant, j'avais bien été bien aise de découvrir les travaux des tenants du socio-constructivisme, favorisant le "conflit socio-cognitif" en "situation-problème" !
J'ai pu vérifier l'utilité de ces connaissances en les mettant en pratique lors de stages en responsabilité.

Je pense qu'il y a toujours ce va-et-vient entre des connaissances théoriques issues des sciences de l'éducation, et leur validation ou non en classe, en fonction de différents paramètres essentiels comme la simple connaissance de l'identité et de la personnalité des élèves, et du groupe...

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 19:23

Attention, je n'ai pas écrit une critique sur la formation théorique. Ce n'est pas ça. Simplement qui trouves-tu comme enseignant dans les IUFM ?

C'est simple.

- Soit les hyper-ambitieux qui voient dans ce passage un plus pour préparer le concours d'inspecteur...

- Soit les fameux anciens élèves brillants qui ont pris une claque en découvrant la réalité du métier. Ceux-ci n'ont pas le courage d'admettre qu'ils ne sont pas faits pour ce métier et ils se réfugient le plus possible dans les activités périphériques !

- Soit des vrais enseignants qui ont choisi d'enseigner leur métier tout en continuant leur vrai travail.

Le troisième cas est le plus rare.

Si je prends les trois formateurs de seconde année d'IUFM que j'ai connu, les trois ont quitté le boulot de prof ! L'un est chef d'établissement (où cela n'a pas fonctionné) l'autre dirige une association de professeurs d'histoire bien connue et le troisième continue sa carrière dans un bureau culturel du rectorat.

J'ai une super collègue de maths, réellement la meilleure pour travailler avec les bons, faibles, violents, léthargiques élèves qui vient de rentrer à temps plein à l'IUFM en ayant demandé depuis deux ans à conserver au moins la moitié de son temps dans des classes normales... C'est une inspectrice qui l'a désigné. Et bien cette année, malgré cette reconnaissance, l'inspectrice a eu du mal à l'imposer face à la vague des profs voulant quitter indirectement le système. La plupart des candidats ont à peu près trente ans et ils n'ont pas pu continuer une carrière universitaire.

Donc, loin de moi l'idée de nier l'importance de la formation théorique ou l'importance du concours à base scientifique pour trier les candidats mais tout de même j'aimerai rappeler tout simplement qu'aucun test psychologique n'est demandé. Résultat ? Des profs agoraphobes... Psycho-rigides et pire encore. Ce n'est qu'une minorité, mais cette minorité réduit les chances d'autres candidats avec un vrai potentiel pédagogique.

J'ai un copain qui est maitre aux depuis 7 ans, 5 fois admis au concours externe à l'écrit, 5 fois recalé à l'oral dont deux fois de 1 point ( C'est à dire qu'il n'a pas été pris sur le critère de l'âge...) et le mec assure des années entières et controlés par des inspecteurs qui le notent très bien. Seulement lorsqu'on travaille réellement dans l'education nationale on a vraiment pas le temps de préparer un concours scientifique.

Dejà, le vocabulaire n'est plus le même ! Je me souviens d'une jeune agrégée de français, recalée deux fois en seconde année IUFM, qui lançait à un de ses élèves de banlieue : "OBTEMPÈRE" Il lui répondit naturellement ZOP TA MERE ! lol!

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 19:51

Ah mais je sais bien que ce n'est pas une critique de la théorie ! Cool
Je dois très mal m'exprimer en ce moment pour que vous pensiez chacun que je vous en veux ou que je cherche la petite bête ! Embarassed


J'apportais juste ma modeste et infime contribution. Laughing

Bon c'est qui déjà le prof qui dirige une célèbre association de profs ? Suspect

Et j'ignorais qu'il y avait des bureaux culturels au rectorat ! Shocked

Quant au "profilage" psychologique, je ne suis pas contre le principe.

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 20:21

Mais non ! Ce n'est pas contre toi ! C'est juste que lors de la préparation des concours on tient un discours formaté aux candidats. Les cours de didactique c'est bien beau mais le terrain c'est primordial.

J'ai même connu une collègue de musique qui a fini au secrétariat de l'inspection départementale ! Mais au moins, toutes ces personnes qui arrêtent indirectement, ont conscience de s'être trompées.

Mais des postes comme cela il n'en n'existe pas 50 000 ! Le passage obligatoire par un établissement scolaire pour une pré-formation de 3 mois serait beaucoup plus éfficace comme révélateur. C'est ça le profilage psychologique. Après si le candidat est motivé, tant mieux pour lui ! Laughing Laughing Laughing Laughing

lol!

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 23:09

Sur un célèbre forum de concours de la fonction publique, j'ai vu une enseignante dans le secondaire (du moins c'est ce qu'elle prétend) demander des renseignements pour le concours interne ...d'adjoint administratif !
Shocked A.A, c'est catégorie C ! Le smic et 6 semaines de congés payés (voire plus selon les ministères...)

Connaître le métier avant de passer le concours, pourquoi pas.
Mais pas au détriment d' une formation de qualité. Les deux sont complémentaires, et enrichissent la débutant par la confrontation du terrain avec sa culture du métier.
Je n'oppose pas les deux aspects, puisque je les vois complémentaires.
Wink

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you


Dernière édition par equitus le Mer 9 Sep - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 14 Aoû - 23:19

Ben l'histoire de ma collègue de musique c'est exactement cela.

Les administrations foisonnent de Proviseurs et de principaux ainsi que de leurs adjoints incapables de travailler avec une classe. Parfois ce changement est bénéfique pour eux, mais généralement ils ont toujours autant de difficultés à gérer un groupe. En plus des profs, c'est pas facile, facile ! Laughing

Après tu as raison sur l'aspect qualité de la formation. Very Happy

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Jeu 22 Oct - 10:14

Alors une question me démange : l'aurait-il lue, notre Camille, cette fameuse lettre aujourd'hui ? Wink

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Ven 23 Oct - 8:13

Plus de lycéens cette année... La question ne s'est pas posée... Sauf que des amis profs (Tu vois que j'en ai quelques-uns !, mais pas profs-amis, hein !) en plus d'histoire et travaillant au lycée sont venus en discuter chez moi.

Pourquoi ? Parce qu'une autre prof d'histoire, ascendant Dragon et Commère, a trouvé le moyen d'éviter la lecture tout en faisant passer l'ensemble de ses collègues pour des collaborationnistes activistes du gouvernement en place...

On a droit à deux demi journées pour convenance personnelle, que je n'ai jamais pris, mais qui chez elle sont monnaies courantes...

Donc en repos forcé pour éviter la lecture, repos approuvé par le proviseur car il a eu peur de déclarations ostentatoires affirmant qu'elle ne lirait pas la lettre...

Mais, l'info est connu comme le loup blanc, la dame est amie (chez elle le terme est fréquemment usité mais correspond davantage un mot client (dans sa connotation historiques romaine)) avec un journaliste d'une célèbre quotidien régional...

Qui a eu droit au feu de la célébration et a une foule de questions mêlant vrais questions et délit de Sarkozysme ? Genre : "Qu'est-ce que le droit de réserve pour vous ?" "Vous enseignez un fait historique d'une période ou justement on a reproché aux fonctionnaires de n'avoir pas assez résisté à l'Etat."
Super l'amalgame et apparemment les questions ont été écrites à quatre mains...

M'est avis que l'article ne paraitra pas, mais que cette visite était un bon coup de pression interne sur ses collègues ! "Oyez ! Je suis celle qui ne s'est pas couché ! (Sens propre !) Je porte la flamme de la résistance dans ce lycée ! Brave gens, oups, Braves parents du conseil d'administration je suis là pour protéger vos fils et vos filles de la subversion ! "

Enfin, mon avis personnel :

Historiquement la lettre de Guy Moquet n'a pas une réelle importance. Elle n'est le premier symbole de rien. Elle est une preuve de l'engagement total d'un militant en raison de la ligne familiale (le père était un député communiste), sans discernement, dans l'action et la propagande du parti. Il est arrêté par les autorités françaises pour propagande anti-guerre. Il est fusillé parce que les autorités allemandes d'occupation ont coché son nom sur une liste car le pacte germano-soviétique est caduc.

C'est pour cela que Guy Moquet et le colonel Fabien sont les deux principales icones du PCF à la sortie de guerre.

L'education nationale a peu à peu transformé l'idée du président en ajoutant d'autres lectures de lettres prouvant l'engagement dans la résistance européenne ou internationale à toutes les époques.

Bon, ils ont pas osé mettre Saint-Just...

Et là, je devine un certain Monsieur S, dit Equitus, trépigner ! Alors tu fais lire la lettre ou pas !

Soit :

- Tu dénatures la lecture en choisissant le plus mauvais lecteur de la classe. Testé pour la célébration publique, très marrant !
- Tu fais lire d'autres lettres sauf celle-ci, pour faire passer un message induit comme quoi tu es toi aussi un résistant...
- Tu lis toi-même la lettre avec emphase et tu cries au génie.

Mais le plus simple, c'est de dire la vérité :

- Tu es un fonctionnaire de l'Etat avec certaines obligations. La lecture de cette lettre en est une.
- Tu ne la trouves pas historiquement appropriée pour symboliser le message désiré.
- Tu fais lire la lettre en dehors de tout contexte polémique en limitant le temps consacré à cet exercice mais en définissant bien le cadre chronologique et circonstancié de la lettre comme lors de l'étude de tout document d'histoire...

Que les élèves reparlent de tout cela dans le cadre de l'EGCS est une bonne conclusion.

Conclusion : 90 % des profs d'histoire font lire la lettre dans le second cadre décrit. Sans polémiques et sans carpettisme...

Les 10 % qui restent sont souvent des profs politisés, trop dans le cadre de leur travail, sont souvent des libertaires à la petite semaine ( chouette ils trouvent une polémique qui va pouvoir réhausser leur prestige auprés des lycéens leur statut !=) et quelque part, encore une fois, des victimes de leur ego surdimensionné. Eh oui, un prof cela obéit, n'en déplaise à certain ! lol!

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:02

Plus léger, mais sujet souvent controversé : l'emploi du futur dans une composition d'histoire.
Que ce soit sur les bancs d'un collège, d'un lycée, ou de la fac, il vous est peut-être arrivé d'être sanctionné pour avoir employé le futur dans un sujet d'histoire, avec la mention en rouge : "L'histoire est la science du passé. Que vient faire là ce futur ???"
Non, ce n'est pas mon expérience personnelle entraînant dix années de psychothérapie pour m'en remettre ! Je précise cela à Camille dont je sens qu'il n'aurait pas manqué de piquer ma susceptibilité ! Laughing

En réalité, cela est variable d'un prof à l'autre.

Mais objectivement, si on se place une minute au niveau de la simple concordance des temps, rien ne s'oppose à user du futur !

Le présent largement employé en histoire, n'est qu'un présent de narration, intemporel. Pas un présent de l'immédiateté, du temps qui se déroule au moment-même de l'énoncé, mais du temps de la relation.

Or, par simple respect de la concordance des temps, donc, de la situation d'un évènement par rapport à un autre, comme l'enchaînement d'une cause et d'une conséquence à plus ou moins long terme, l'emploi du futur est nécessaire.
On le retrouve d'ailleurs dans pratiquement tous les ouvrages savants, universitaires.
Alors pourquoi le sanctionner chez les élèves/étudiants ?

Est-il sanctionné dans les concours de profs ?

Camille biffe-t-il en rouge écarlate la copie d'un impétrant qui a eu l'outrecuidance de s'aventurer sur les sentiers de l'orthodoxie temporelle ?

Je suis tout ouïe !
lol!

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:12

Non.

Bref mais intense !


Faut faire vraiment gaffe aux profs qui ont des règles un peu débiles comme celle-là. L'expression écrite, dans son manque de clarté, est un problème majeur qui limite fortement les résultats des élèves. Donc, si la phrase est juste grammaticalement et chronologiquement il est imbécile de se priver du futur.

Citation :
Henri de Navarre, chef des rebelles Huguenots et défenseur des intérêts familiaux aristocratiques, sera ou deviendra pourtant le roi d'une monarchie poursuivant sa quête d'absolutisme...

Où est la faute ? Rolling Eyes

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:15

Actuellement le futur est confondu avec le conditionnel,&alors... Laughing
Plus bafouée que la conjugaison, tu meurs... Laughing
Pourtant le futur peut être utilisé en tant qu'exercice de style, subtil et intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:19

Idem dans mon livre précité : "Le principal événement de cette période est (...) l'expédition française à Rome où le général Oudinot ne pénetrera que le 30 jui en raison de la résistance de Garibaldi."

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:32

De toute manière A.D.A.P.T.A.T.I.O.N ! A.D.A.P.T.A.T.I.O.N ! A.D.A.P.T.A.T.I.O.N !

Les profs qui prétendent avoir des règles immuables sont des égocentriques.

Le grand débat foireux entre adaptation du prof à ses élèves ou adaptation forcée des élèves au prof ne tient pas. Une classe est à l'image de la société. C'est un contrat qui se noue entre les deux parties. Rousseau ne doit pas être suffisant lu ! Les lois de nos sociétés changent et les lois de l'éducation devraient être immuables ?

Bon, en somme, vous aurez compris que je suis favorable, d'un point de vue professionnel, à la réforme de l'orthographe également ! Laughing

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   Dim 22 Nov - 19:36

Oué ! Ta réson ! Dakor poor la raiforme de lortograf.

Fo assouplir lé régle ki nous enpèches detre libre !

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les écoliers vont lire ça   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les écoliers vont lire ça
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Beaucoup de prêtres vont en enfer!
» Donneriez-vous "Le vicomte pourfendu" à lire pour des 5e ?
» contente de mes courses (une belle pile à lire en perspective) !
» livres à lire cet été
» Pourquoi lire la Bible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Méthode et enseignement :: L'enseignement de l'Histoire-
Sauter vers: