L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment juger le parcous de Madame de Maintenon ?
Une réussite incroyable d'une parvenue
0%
 0% [ 0 ]
Une ascension régulière d'une ambitieuse
75%
 75% [ 3 ]
Une volonté de s'élever au maximun de sa condition
0%
 0% [ 0 ]
Un parcours chaotique où le hasard est omniprésent
0%
 0% [ 0 ]
Un incroyable destin
25%
 25% [ 1 ]
Un parcours inachevé par la non-obtention du statut de Reine de France
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 13:25

Nous allons profiter de la présence de personnes savantes sur le sujet pour débattre sur la personnalité ou le parcours de cette singulière femme de roi. Le titre est un peu grandiloquent, mais il signifie simplement que parfois l'histoire porte un jugement moral sur un personnage historique.

Donc voici, quelques propositions pour réfleter le parcours et la mentalité de Madame de Maintenon. Comme d'habitude les propositions seront incomplètes, vous pourrez donc en suggèrer de nouvelles...

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
niniss



Nombre de messages : 151
Age : 30
Localisation : Nord
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 17:03

Pour moi, la vie de Mme de Maintenon fut "une ascension régulière d'une ambitieuse". Elle fit un premier choix entre le couvent et Paul Scarron sachant que ce dernier attiré du beau monde chez lui. Grâce à cela, elle se fit des ami(e)s dans la haute société qui lui permetteront de gravir les étapes. Déjà d'une pauvre fille gardienne d'oies, né en prison et délaissé par sa famille, on se retrouve en face d'une jeune femme au coeur des salons de Paris qui fréquente le beau monde. Puis, vint sa rencontre avec Mme de Montespan. Cette dernière la tira de la situation peu enviable dans laquelle Françoise Scarron était (une veuve sans sous) qui la faisait gouvernante de ses enfants illégitimes. Ainsi, Françoise Scarron avait une charge sûre et un revenu. Eb 1674, elle sort de l'ombre et s'installe à la cour avec les bâtards du roi et d'Athénaïs. Bien belle situation pour Françoise d'Aubigné qui est maintenant gouvernante des enfants de Sa Majesté. Mais ce n'est pas tout : Françoise se plaint à Athénaïs ne pas avoir de bien propre, de "chez elle" : et la marquise en parle au roi qui donne à Françoise Maintenon puis en fait la marquise (ça Athénaïs ne l'avait pas prévu !). Et voià notre Françoise faite marquise et qui se rapproche de plus en plus du roi par l'intermédiaire des enfants, surtout le duc du Maine. Mais contrairement à ce que le roman "l'Allée du roi" peut faire penser, les bâtards du roi n'aimaient pas tous Mme de Maintenon : seul le duc du Maine lui était vraiment attaché et reniait la marquise de Montespan. Le comte de Vexin et Mlle de Nantes n'aimaient pas leur gouvernante. On ne parle presque jamais des relations entre Françoise et la petite Mlle de Tours mais il semble que Athénaïs adorait cette fillette. Quant à Mlle de Blois et le comte de Toulouse, Mme de Maintenon a refusé de s'en occupé ! Et voilà, maintenant, Mademe fait la difficile et refuse au roi de prendre en charge ses derniers bâtards !
Elle refuse ensuite d'avoir le statut de favorite en titre après la mort de la reine et fait bien comprendre au roi que pour la garder, il doit l'épouser ! Voilà Françoise épouse du Roi-Soleil !
Sur son lit de mort, le petit comte de Vexin, 10 ans aura ses mots pour sa gouvernante : « Madame, tout le temps que vous avez été commise pour surveiller ma conduite, j'ai tâché, autant qu’il a été en moi, de vous obéir pour montrer ma déférence à mes parents qui vous avaient placée auprès de nous ; Mme de Thianges, que j’aime pourtant de tout mon cœur, s’est bien trompée et, sans le vouloir, a bien trompé sa sœur en l’assurant que vous étiez franche et bonne, tandis que vous n’êtes ni l’un ni l’autre. Ne croyez pas que ce soit l’amour que vous portez à Mr du Maine qui inspire de la jalousie et qui m’empêche de vous aimer ; non, c’est parce que vous m’avez toujours conseillé la dissimulation, que vous me repreniez avec humeur quand je disais ce que je pensais, et que vous ne vous êtes pas cachée devant nous de ne pas aimer Mme de Montespan, tandis qu’elle vous comblait de bontés. Cela est vilain d’être ingrat, et je le dis devant ma bonne amie (c’est ainsi que le comte de Vexin aimait appeler sa mère) et devant Mme de Thianges : vous êtes une ingrate. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-et-secrets.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 18:20

Tu as fort bien résumé la personnalité de Mme de Maintenon, Niniss !

Que dire de plus ? - Sinon que Françoise d'Aubigné n'a pas toujours été la personne pieuse qu'elle paraissait être... Durant sa jeunesse, elle fut une femme parfaitement libre.....La "pruderie" ne lui est apparue que bien plus tard, et à bon escient Wink

Au cours de son mariage avec le poète Scarron, elle figura, en tant qu'égérie, durant les petits soupers fort réjouissants que Scarron adorait, et qui regroupaient l'élite des gens d'esprit de l'époque, ainsi que de grands aristocrates, qui arrivaient, les bras chargés de victuailles, tant la pauvreté du couple était criante...

Scarron avait d'ailleurs surnommé leur "habitat" : "l'Hôtel de l'impécuniosité" Laughing ...
Il faudrait que je retrouve quelques strophes de Scarron dévolues à Françoise Wink

Au décès du poète, Françoise était totalement démunie Wink et n'espérait plus qu'en l'altruisme de ses connaissances... et en la bonté (réelle) de Mme de Montchevreuil Laughing qui l'hébergea et la nourrit...

En ce sens, comme l'a souligné Niniss, sa rencontre avec Mme de Montespan lui ouvrit les portes de son "avenir" Wink
Sans Mme de Montespan, sans doute pas d'épouse morganatique du roi-soleil Wink et peu d'espérances pour Françoise d'Aubigné, dont les antécédents familiaux et la naissance, étaient, de surcroît, un "poids" non négligeable et une entrave à la réussite Wink .......

Mon vote est donc identique à celui de Niniss...
Revenir en haut Aller en bas
niniss



Nombre de messages : 151
Age : 30
Localisation : Nord
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 20:27

Si Françoise Chandernagor prend le parti de Mme de Maintenon dans "l'Allée du roi", je vous conseille le roman-biographie de Mme de Montespan "Aimée du roi" de Catherine Decours :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-et-secrets.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 20:33

Merci, chère Niniss ! Je prends note !

En ce qui concerne Mme de Maintenon, j'ai lu les bio de Castelot, et Desprat ainsi bien sûr que le roman-historique de F. Chandernagor, qui m'a effectivement semblé faire grandement preuve de parti-pris en faveur de Françoise d'Aubigné Wink

J'ai également lu le fameux Scarron Laughing dont la verve m'a enchantée Laughing

Encore merci à toi pour cette suggestion qui m'intéresse beaucoup ! Very Happy Je ne cacherai pas avoir beaucoup d'admiration pour la Sultane Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 21:33

Je vous conseille également "Aimée du Roi".
Il y a égaleent la bio de André Castelot, et "La porteuse d'ombre" de Eric le Nabour.

Concernant son ascension, si elle la doit aux amitiés de Madame de Montespan et de Louis XIV, elle la doit également à son esprit et son intelligence, à la douceur avec laquelle elle s'occupait du duc du Maine, autant de qualités que le roi a su apprécier.
La religion tenait une grande place dans sa vie, elle a d'ailleurs beaucoup influencé Louis XIV sur ce sujet, notamment pour l'éloigner des péchés. Cette influence a-t-elle était plus importante sur le plan politique? A-t-elle joué un rôle dans l'Edit de Fontainebleau?
Elle n'était pas reine, je ne crois pas d'ailleurs qu'elle ambitionnait de l'être, tout comme je ne crois pas que Louis XIV était homme à se laisser influencer par son épouse. Il appréciait d'ailleurs sa discrétion.
Je ne vois pas en Madame de Maintenon la femme sournoise et calculatrice dont parle la Princesse Palatine. Mais elle n'est sûrement pas la femme effacée dont on peut parfois avoir l'image.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin



Dernière édition par le Lun 23 Juil - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 22:50

En ce qui concerne son esprit et son intelligence, chère Estelle, je ne puis que te suivre ! Scarron la reconnaissait brillante, lui aussi ! Nombre de ses connaissances également... Mme de Montespan, la toute première...

La religion, cependant, n'a pas toujours, pour elle, tenu la place prépondérante qui fut sienne, à la fin du règne de Louis XIV... Françoise d'aubigné n'a pas rechigné, au cours de sa vie, avoir des relations avec la gent masculine... et les a appréciées, notamment avec cet aristocrate dont j'ai oublié le nom (mais que je rechercherai) lors de séjours chez sa chère Montchevreuil Wink - Il ne s'agit pas d'une critique Laughing - J'essaie simplement d'étayer mes dires Wink

Pendant son union avec Scarron, (Françoise d'Aubigné, était jolie et séduisante) fut l'égérie de plusieurs aristocrates... et cela ne lui déplaisait pas Wink - Elle ne faisait pas montre de religiosité exacerbée Wink

Quant à son amour inconditionnel pour le duc du Maine, certes ! Ce fut son préféré... Elle l'idolatrait, allant même contre les avis de la Montespan, sa propre mère Wink
Et puis, copmme l'a très justement précisé Niniss, les autres enfants furent moins aimés d'elle, notamment les filles Wink Elle fit des différences Wink et ne s'en cacha pas Wink

Sur le plan politique, en revanche, tu as amplement raison. Son ascendant sur le roi fut sans doute moindre ; je le concède volontiers Wink
Louis IV ne tolérant aucune interférence dans ses décisions...

Néanmoins, je persiste à la" voir", quant à moi, calculatrice et un tant soit peu sournoise Wink surtout en ce qui concerne sa relation avec la marquise de Montespan Wink - Ses critiques ) l'égard d'Athénaïs sont sans doute exagérées et empreintes de jalousie et de rivalité Wink

Elle n'a jamais supporté, durant le temps qu'elle consacra à l'éducation des enfants, la "direction d'Athénaïs Wink qui était pourtant la mère Wink
Certains des enfants, comme l'a judicieuselemnt souligné Niniss, adoraient leur mère et n'aimaient pas la Maintenon Wink notamment le comte de Toulouse et sa soeur Wink

Je te remercie infiniment pour tes suggestions de lecture, chère Estelle ! C'est noté ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 22:56

Si je comprends bien, le principal élément à charge contre Madame de Maintenon serait sa relation avec la favorite Madame de Montespan ?

A travers leur relation on devinerait le manque de franchise de la gouvernante des enfants sans le sou envers sa bienfaitrice de Favorite ?

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Dim 22 Juil - 23:02

C'est un élément important, certes, car il a favorisé le désir du roi envers Françoise d'Aubigné - Il faut savoir qu'il trompa Athénaïs avec elle, qu'elle accepta bien sûr Laughing tout en faisant montre d'une folle hypocrisie envers Athénaïs ; se permettant même de lui faire la morale Laughing Laughing Laughing Quelle outrecuidance, tout de même Laughing
et lui parlant, qui plus est de religion Laughing alors même que la Montespan était enceinte Laughing Wink

Il y a aussi le fait que la Maintenon fréquentait la prêtraille Laughing qui la chargeait "d'attirer" le roi, par le biais de la religion Wink - lui faisaient entendre qu'avoir des "relations" avec le roi, sous couvert de religion était "une bonne action" Shocked car cela éloignait le roi de l'infâme Athénaïs Laughing Laughing Laughing - Je l'ai lu !!!:

Ainsi donc, oui !!! je suis convaincue de l'opportunisme et de l'hypocrisie de ...comment disait donc Liselotte ??? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 9:47

Mais si je comprends bien, il s'agit donc d'un choix par défaut ? Autant la belle Athénaïs serait le symbole de toutes les vertus ( on peut en douter ! Laughing ) autant Madame serait le symbole de la pudibonderie religieuse et hypocrite.

Mais est-ce vraiment Madame de Maintenon qui a scéllé le sort de la favorite ? Les agissements de la favorite elle-même ne seraient-ils pas les éléments qui éloignent le roi de sa personne ? La terrible affaire des poisons ne concerne en rien Madame de Maintenon mais réellement la belle Athénais... De même, le Roi n'a pas eu besoin de l'arrivée ou de la présence de Madame de Maintenon pour "tromper" sa favorite... Wink

De même pourquoi la piété de Madame de Maintenon ne serait-elle pas sincère ? Des retournements d'avis sur la religion étaient fréquents lors du cours d'une vie. Certains appellent cela la sagesse et d'autres la peur de la mort.
Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 9:51

Sagesse et peur de la mort, chez Madame de Maintenon, pourquoi pas...
En ce qui concerne madame de Montespan, tu as raison, Camille. On ne peut pas accuser Madame de Maintenonn d'avoir détourné le roi de sa favorite. Elle était déjà en déclin. Il y a eu cette affaire des poisons, et puis Madame de Montespan était moins jolie, du fait de ses grossesses répétées. Louis XIV lui préférait des femmes plus jeunes et plus belles, quoiqu'ayant moins d'esprit, comme Melle de Fontanges. En revanche, Madame de Maintenon n'a certainement pas plaidé en faveur d'Athénaïs, cette situation ne l'arrangeait que trop...

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:06

Les dates sont tout de même parlante. Ce n'est qu'à partir de 1669 que Françoise peut croiser régulièrement le roi. D'aprés le journal royal ce n'est qu'en 1715 qu'ils deviennent pour la première amant... 6 ans d'obstination donc pour Françoise ?
La favorite cesse de donner des enfants au roi à partir de 1778... Il est évident qu'à ce moment là la jalousie entre les deux femmes est la plus vive.

Mais la douce et belle Athénais ne va-t-elle pas inventer le propre moyen de sa chute ? Mademoiselle de Fontanges n'est-elle pas sa créature ? N'est-elle pas une tentative d'éloigner le roi de la sagesse ou de l'austérité pour le faire rebasculer dans le plaisir et le péché ?

La mort de cette si jeune personne n'est-elle pas une des causes du changement de personnalité du roi ? De même la participation lointaine de Madame de Montespan pourrait expliquer aussi, en partie, le changement de la personnalité royale ?

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:14

Citation :
Mais si je comprends bien, il s'agit donc d'un choix par défaut ? Autant la belle Athénaïs serait le symbole de toutes les vertus ( on peut en douter ! ) autant Madame serait le symbole de la pudibonderie religieuse et hypocrite
Ce n'est point ce que je pense Laughing ni ai souhaité mettre en exergue Wink
Il est évident que Mme de Montespan accéléra sa chute Wink mais je ne pense pas que mort de Mlle de Fontanges fût imputable à la marquise Wink

Athénaïs, comme l'a très justement souligné Estelle, du fait de ses nombreuses grossesses, prit de l'embompoint Laughing et usa, de ce fait de multiples potions et pintes de vinaigre Laughing , dans l'espoir de redevenir aussi désirable que par le passé Laughing

Elle a certainement perçu le "jeu" de la Maintenon...appuyée par les religieux... Je pense aque la "religion" a pu être un facteur prépondérant, en ce qui concerne "l'évolution" du roi Wink et son attachement progressif envers la Maintenon Wink
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:15

Camille Desmoulins a écrit:
La Martinique, le salon Scarron, le veuvage, le statut de servante de la "belle Athénais" sont autant d'éléments d'une vie mouvementé !

Sur Inseculae voici un témoignage intéressant sur la relation Louis / Françoise :

Citation :
Ezechiel Spanheim, ambassadeur de Brandebourg, écrira que "ce commerce, qu'on attribua longtemps qu'à une pure estime et aux seuls agréments de l'esprit et de l'humeur de la dame, a paru si grand et si particulier dans la suite, que le bruit sourd se répandit que le roi l'avait épousée secrètement ... Cette créance qui fut d'abord prise pour une ces chimères de cour à tourner en ridicule un attachement si extraordinaire dans la suite n'a point paru mal fondé à la plupart des gens mais avoir même d'assez grands préjugés pour l'affirmer. Ceux qui en sont persuadés ... ne peuvent que l'imputer au penchant du roi à la dévotion, à une mortification de ses sens, à une pénitence de ses amours criminels, et à une conduite particulière par où elle a su engager en premier lieu toute l'amitié et la confidence de Sa Majesté, et en suite, par crainte de retomber en ses faiblesses passées, ou par la considération même de ses infirmités suivies, la porter à en faire non seulement sa confidente mais sa femme légitime".

Dans ce texte, le témoin choisit de présenter l'union sous l'angle d'une modification progressive de la personnalité du Roi. Donc d'une volonté propre de la part du Roi.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:16

Aude a écrit:
En effet, cet article est intéressant.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:18

Mademoiselle de Fontanges n'est pas morte empoisonnée. Sa mort est bien naturelle. Madame de Montespan n'est pas responsable de cela. Wink

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:20

...tout-à-fait, Estelle, mais il y eut de nombreuses rumeurs... qui furent tout de même quelque peu préjudiciables à Athénaïs ...
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:24

Estelle a écrit:
Mademoiselle de Fontanges n'est pas morte empoisonnée. Sa mort est bien naturelle. Madame de Montespan n'est pas responsable de cela. Wink

J'ai pas dit cela. Seulement que Melle de Fontages étaiit une découverte de la favorite qui devait ramener le roi au plaisir. Ensuite, sa mort naturelle, la disparition de ce dernier jeune plaisir a peut-être modifié profondément la personnalité du Roi. Genre punition divine ? Laughing

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 10:25

Citation :
Genre punition divine ?
Oui Laughing J'y ai pensé également Wink
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 11:46

C'est là que Madame de Mainteon a dû l'influencer: ramener le roi à une vie loin des péchés, l'amener à se "racheter" devant Dieu.
On peut citer Madame Palatine: "La guenon, la méchante bête est avec le Père la Chaise, la cause de tout cela. [elle parle des dragonnades, dont le but était de convertir par la force les huguenots à la religion catholique]. Elle a persuadé le Roi qu'ainsi il effacerait devant Dieu et devant tout le monde le scandale du double adultère. Cela vient de ce qu'il n'a jamais lu la Bible, et croit tout bonnement ce qu'elle luidébite à ce sujet. Maintenant qu'il est devenu amoureux d'une femme qui ne parle que de pénitence, il croit tout ce qu'elle lui dit, à tel point que le confesseur et la dame sont souvent en désaccord, car il croit plutôt la dame que le confesseur!... Le diable dans l'enfer ne peut être pire que cette vieille pentecrotte. Son ambition va jeter toute la France dans le malheur."

On sait que la belle soeur du roi exagère un peu... Mais pas tant que cela... Si Madame de Maintenon a bien joué de son influence en ce qui concerne la conversion des huguenots, elle n'avait probablement pas préconisé les manières fortes des soldats du Roi. En revanche, cela faisait doublement son affaire: d'un côté elle ramenait l roi dans la religion, de l'autre elle installe confortablement son frère sur les terres du Poitou, à qui elle écrit: "Employez utilement l'argent que vous allez avoir. Les terres du Poitou se donnent pour rien: la désolation des huguenots fera encore vendre. VOus pouvez maintenant aisément vous établir agréablement..."

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 12:34

Elle avait effectivement le sens des affaires ! Laughing Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
niniss



Nombre de messages : 151
Age : 30
Localisation : Nord
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 13:54

Estelle a écrit:
Mademoiselle de Fontanges n'est pas morte empoisonnée. Sa mort est bien naturelle. Madame de Montespan n'est pas responsable de cela. Wink

Il faudra attendre la fin du XXe siècle pour qu'un médecin spécialiste, Yves Malinas procède à une étude de l'autopsie de Mlle de Fontanges. Ainsi, trois siècles après la mort de la duchesse ce spécialiste réussi à parvenir à un diagnostique plus que convenable (et tout cela sans avoir le corps !!). Selon lui, Marie-Angélique est morte d'un cancer de la membrane fœtale. Après son accouchement, un morceau de placenta serait resté dans le corps de la duchesse et aurait ainsi provoqué ces pertes de sang. Or, Angélique de Fontanges accouche d'un fils fin décembre 1679. Bien qu'elle montre des signes de faiblesses dû a cet accouchement, elle n'en ait pas moins radieuse le jour de l'an 1680. A cette date, ses pertes n'ont pas encore commencé. Ces signes de faiblesses prouvent donc seulement que la duchesse supporte mal les grossesses à l'inverse de la marquise de Montespan. Les pertes de sang commencent à la mi 1680. Mme de Caylus écrit à propos de Marie-Angélique "cette fille s'est tuée pour avoir voulu partir de Fontainebleau le 13 mai (1680), le même jour que le roi quoiqu'elle fut en travail et prête à accoucher. Elle fut depuis toujours languissante." Selon Ernest Lavisse et Bernard Noël "Deux fausses-couches lui firent perdre la faveur du roi". Peut-on vraiment parler de fausse couche pour la première grossesse en 1679 puisque selon certains, ce fils mort-né soit disant aurait vécu jusqu'en janvier -certains disent même empoisonné par Mme de Montespan. Par contre, il est clair que pour Yves Malinas, ces pertes de sang découlent de cette seconde fausse couche (ou accouchement).

Mme de Montespan n'a donc rien à voir avec la mort de Marie-Angélique de Fontanges.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-et-secrets.com
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 14:03

Merci, pour tes intéressantes précisions. Wink

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Lun 23 Juil - 16:23

Oui, merci infiniment !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon   Aujourd'hui à 0:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Au tribunal de l'histoire : Madame de Maintenon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secrets d'Histoire : Madame de Maintenon (12/08/2014)
» Film : Le Fabuleux destin d'Elisabeth Vigee Le Brun, peintre de Marie-Antoinette (2015)
» Histoire des obligations
» la véritable histoire de la Belle et la Bête
» Etude chapitre 2, partie 2 Madame Bovary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Moderne-
Sauter vers: