L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'histoire immédiate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: L'histoire immédiate   Mar 1 Mai - 11:03

Titre provocateur ? Non, il s'agit bien d'une volonté de créer de l'histoire à partir des faits récents.

Un petit institut de recherche existe à Toulouse : Le GRHI

SITE GRHI

Citation :
"Le terme d'histoire immédiate est justement controversé. On ne peut, en effet, faire l'histoire de l'instant.. Pour qu'il y ait histoire, il faut un temps de recherche et de réflexion, donc un certain délai. Si, néanmoins, nous reprenons souvent -mais pas exclusivement- l'expression histoire immédiate -popularisée dans les années soixante par une collection d'ouvrages dirigée par Jean Lacouture-, ce n'est donc pas au sens strict, mais au sens large, comme synonyme de proche et comme antonyme de distant et d'éloigné. Pourquoi, dès lors, ne pas lui préférer l'expression "temps présent", devenue notamment l'emblême d'un institut de recherche du CNRS spécialisé dans l'étude de la France contemporaine ? En premier lieu, parce que celle-ci ne nous paraît pas plus satisfaisante que celle d'histoire immédiate. Parler de temps présent pour évoquer la Seconde Guerre mondiale ou même la Guerre d'Algérie n'est guère convaincant. En outre, nous souhaitons nous démarquer des chercheurs qui limitent la période dite du temps présent à la date butoir de l'accessibilité aux archives publiques (30 ans le plus souvent); au-delà, ce serait, selon eux, l'aventure, la navigation à vue, bref, le lieu de tous les risques. Ce point de vue n'est absolument pas le nôtre.

Nous pensons que, avec ou sans archives officielles, l'histoire peut et doit s'écrire, et que le travail de l'historien reste possible, sous certaines conditions, jusqu'à une date très rapprochée de nous.

Au total, nous entendons donc par histoire immédiate, l'ensemble de la partie terminale de l'histoire contemporaine, englobant aussi bien celle dite du temps présent que celle des trente dernières années; une histoire, qui a pour caractéristique principale d'avoir été vécue par l'historien ou ses principaux témoins."

Jean-François SOULET, L'histoire immédiate, PUF, Collection Que-Sais-Je ?, N° 2841, 1994.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: L'histoire immédiate   Jeu 11 Juin - 9:51

Voilà un sujet qui, au moins, est controversé au sein même de la communauté des historiens !

Cela pose le problème de la temporalité : où mettre le curseur de l"étude historique sur l'échelle du temps ?
Où peut-on intellectuellement faire débuter le champs historique ?
Avec quels outils d'analyses ? Quelles sources ?
C'est une vraie question.

J'ai tendance à penser que construire des analyses historiques en se fondant simplement sur des témoignages, des articles de presse, relèvent plutôt du documentaire, du journalisme, mais pas de la discipline historique.

Cela peut dépendre de la nature de l'ogjet étudié bien sûr, mais comment rendre compte historiquemet parlant du septennat de Jacques Chirac, en évitant de le faire à la manière des politologues ?

Je reste prudent en effet sur ce concept d'histoire immédiate qui s'apparente trop pour moi à du journalisme, aux enquêtes de politologue, ou de documentaristes.

S'il y a des curieux, qu'ils aillent faire un tour ici :

http://www.ihtp.cnrs.fr/

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin
avatar

Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: L'histoire immédiate   Ven 12 Juin - 19:00

equitus a écrit:


J'ai tendance à penser que construire des analyses historiques en se fondant simplement sur des témoignages, des articles de presse, relèvent plutôt du documentaire, du journalisme, mais pas de la discipline historique.

Mais qu'est-ce qu'un document d'histoire ? Un article du Vieux Cordelier ? C'est juste, mais cela fut aussi un article de presse...

Je te taquine ! Effectivement le temps fait une sélection des documents, une sélection sans grandes régles d'ailleurs. L'historien de l'immédiat se retrouve à devoir analyser un flot gigantesque de document... Et là, l'avis de Monsieur Dupont sur les changements politiques de ces vingt dernières années ne serait-pas comparable à l'avis de Pierre l'Etoile sur le XVIème siècle parisien ? Wink

La réponse est évidente. lol!

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
stef
Roi du contre-pied
Roi du contre-pied
avatar

Nombre de messages : 1668
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: L'histoire immédiate   Ven 12 Juin - 22:27

Non ! Non! C'est LA bonne question : qu'est-ce qu'un document d'histoire ?

L'interview de madame Michu chez Morandi sera peut-être un document d'histoire, à condition d'avoir pris les précautions nécessaires : d'un point de vue anthropoligique, ce sera peut-être une représentation possible de la française moyenne en 2009...


Arrow

_________________
Ver de terre amoureux d'une étoile... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire immédiate   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire immédiate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rétroactivité in mitius et application immédiate de la loi
» Mastectomie avec reconstruction immédiate
» évolution , big bang etc...
» Une brûlure légère, vite de l'eau froide !
» Ratzinger invente une nouvelle interprétation du Credo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Méthode et enseignement :: La méthode historique :: Les grandes écoles historiques-
Sauter vers: