L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une journée en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:26

10 juin 1944

8H

Oradour sur Glane est un village comme tant d'autres. Garagiste, marchand de vins, de tissus, dentiste, vaquent à leurs occupations. les enfants sont à l'école.

14H

Devant l'épicerie, 2 chenillettes allemandes passent, sans que personne ne s'inquiète vraiment.

Ce que personne ne sait encore, c'est que les allemands traversent le bourg, pendant que 2 autres groupes de soldats enserrent le village par la gauche, par la droite, jusqu'à rejoindre les autres au bout du village. L'étau se resserre ainsi sur les habitants, sans que nulle fuite, à partir de cet instant soit possible.

Robert Hébras, survivant, précise qu'à cet instant, les allemands ne montrent aucune mauvaise intention et prétextent un simple contrôle de papier.

Dès lors, le rassemblement de toute la population sur le champ de foire débute. Femmes, hommes, enfants.

15H

Les hommes sont séparés des femmes et des enfants. Les Allemands annoncent alors qu'ils recherchent des armes, et qu'ils libèreront toute personne innocente, ce qui rassure les villageois, car à Oradour, il n'y avait pas d'armes. Oradour n'était d'ailleurs pas connu pour être un haut lieu de la Résistance, et justement, les Allemands savaient qu'ici, ils ne seraient pas dérangés par d'éventuels maquisards...

Un officier demande au maire de désigner des otages, ce que celui-ci se refuse à faire. De longues minutes d'attente s'écoulent.
Les soldats discutent entre eux, ricanent, les armes au poing.

Les hommes sont alors divisés en 6 groupes, et dispersés dans des granges au préalable inspectées. Celles qui ont été choisies sont celles qui présentent le moins d'orifices. Devant chaque entrée, les SS nettoient très soigneusement le sol, pour y déposer leurs mitrailleuses.

16H

Un soldat resté au centre du village tire en l'air. C'est le signal. Devant les 6 granges, les mitrailleuses allemandes tirent. Celles-ci étant posées sur le sol, elles n'atteignent dans un premier temps que les jambes. La mort immédiate n'était pas recherchée. Mais la souffrance, la terreur...
Quand les hommes ne furent plus qu'un tas de corps mutilé, les SS se promenèrent parmi les blessés et achevèrent au pistolet les survivants. Quelques uns, recouverts par les corps de leurs amis, et qui eurent l'instinct de rester immobile furent épargnés. Tous furent ensuite recouvert de morceaux de bois, et chaque grange s'embrasa.

5 hommes, tous dans la même grange, réussirent à se sauver par le grenier de la grange.

17H

Les femmes et les enfants ont été conduits dans l'église. Ce choix rassura quelques uns, car on ne peut rien faire de mauvais dans un lieu saint...
Une caisse contenant des gaz asphyxiant explose au milieu de l'église. de l'extérieur on entend les hurlements des enfants, des femmes. Les SS entrent ensuite et fusillent les derniers survivants. Puis ils font sauter le toit de l'église qui s'effondre sur les cadavres, avant de s'embraser.

Une seule femme s'échappera.

19H30

Le tramway de Limoges arrive. Ses occupants sont attendus par les allemands qui décident pourtant de les laisser repartir.

Avant de partir, les SS pillèrent les maisons et tentèrent de creuser de grandes fosses, afin d'enterrer les nombreux cadavres, en vain.

642 personnes dont plus plus de 250 femmes, plus de 200 enfants et 150 hommes.

5 hommes et une femme ont survécu.




http://www.oradour.org/

2 ouvrages m'ont aidé: Oradour sur Glane, vision d'épouvante, Oradour sur Glane par Robert Hébras, (ainsi que ma visite de ce matin, que je voulais vous faire partager.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Victoire-Adélaïde



Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:37

J'ai visité ce site, qui ne doit jamais être oublié. Merci de nous en faire part ici!
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:39

Voici une partie du témoignage de Mme Rouffanche, seule femme rescapée du masacre de l'église.

"... Les femmes et les enfants, à demi asphyxiés et hurlant de frayeur, affluèrent vers les parties de l'église où l'air était encore respirable. C'est ainsi que la porte de la sacristie fut enfoncée sous la poussée irrésistible d'un groupe épouvanté. J'y pénétrai à sa suite, et résignée, je m'assis sur une marche d'escalier. Ma fille vint m'y rejoindre. Les allemands, s'étant aperçu que cette pièce était envahie, abbatirent sauvagement ceux qui y avaient trouvé refuge. Ma fille fut tuée près de moi, d'un coup de feu tiré de l'extérieur. Je dus la vie à l'idée que j'eus de fermer les yeux et de simuler la mort. (...)

Ayant échappé à la tuerie et n'ayant reçu aucune blessure, je profitai d'un nuage de fumée pour me glisser derrière le maître autel.

Il existe dans cette partie de l'église, trois fenêtres. Je me dirigeai vers la plus grande, qui est cele du milieu t, à l'aide d'un escabeau qui servait à allumer les cierges, je tentais de l'atteindre. (...) Je me suis hissée jusqu'à elle comme j'ai pu. Le vitrail étant brisé, je me suis précipitée par l'ouverture (...). J'ai fait un saut de trois mètres.

Ayant levé les yeux, je me suis aperçue que j'avais été suivie dans mon escalade par une femme qui, du haut de la fenêtre, me tendait son bébé. Elle se laissa choir près de moi. Les allemands, alertés par les cris de l'enfant nous mitraillèrent. Ma compagne et le poupon furent tués. Je fus moi même blessée en gagnant un jardin voisin. Dissimulée parmi des rangs de petits pois, j'attendis dans l'angoisse su'on vienne à mon secours. Je ne fus délivrée que le lendemain vers 17 heures."

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:40

Merci, Estelle, de remémorer l'un des épisodes effroyables perpétrés par la Division "Das Reich", si je ne m'abuse... Sans commentaires...Je n'ai pas visité, mais ai beaucoup lu...


Dernière édition par le Dim 22 Avr - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:40

Je dois être à 7 visites. Scolaires... 7 fois la même émotion. Sad Crying or Very sad Sad Crying or Very sad Sad Crying or Very sad Sad Crying or Very sad Sad Crying or Very sad

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 17:42

Le calvaire d'Oradour Sad

Les Alliés venaient de débarquer, les Allemands ne savaient pas où allaient frapper l'Armée des ombres, ils voulaient faire un "exemple" Twisted Evil

Quelques jours auparavant (je n'ai plus la date exacte) une centaine d'otages furent pendus à Tulle.

Le Général SS Lammerding, commandant la division SS das Reich, condamné en France par contumas ne fut jamais extradé, ni par les autorités allemandes ni par les Anglais, il était dans leur zone d'occupation.

En 1965 il coulait des jours heureux à Düsseldorf, gros entrepreneur prospère, respecté des voisins.

Peut-être aurait-il peu répondre à cette question lancinante "pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:05

Les assassins:

Ils appartenaient tous à la "3ème compagnie du régiment de SS des Fürher", faisnat partie de la 2ème division Panzer Das Reich.

Le général Lammerding a été condamné à mort par contumace, pour les pendaisons de Tulle. Il était à ce moment là extradé en Angleterre, puis il regagna Düsseldorf, où il était à la tête d'une entreprise. Il mourut en 1971.

Le commandant Dickmann a été traduit devant le conseil de guerre, mais le verdict n'est pas connu. La thèse officielle dit qu'il a été tué par un obus.

le lieutenant Barth a été condamné à la prison à perpétuité, ce qui l'ennuya bien car il ne voyait pas sa famille comme il voulait... Pour lui, le massacre d'Oradour était "un acte tout à fait normal". Il a été libéré en 1997 à cause de son âge et de sa maladie...

Le procès de Bordeaux a lieu en 1953. Seuls 7 allemands sont présents, sur 65 identifiés, et aucun officier. Le verdict: le seul adjudant présent est condamné à mort, les autres sont condamnés à une peine de prison, dont la plus importante est de 12 ans... Sur les 14 alsaciens enrôlés dans la Das Reich, 1 est condamné à mort, les autres à 8 ans de prison maximum.

Oradour est blessée une nouvelle fois par une telle injustice et rend la Légion d'honneur et la Croix de Guerre.

En 1983 a lieu le procès de Berlin. Les 5 rescapés d'Oradour témoignent. Barth, qui a enfin été retrouvé reconnait les faits sans aucun regret.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:08

Oui, Estelle, une parodie de procès...
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:09

Une honte...

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:10

Une tragédie... Une brûlure qui ne peut se refermer... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:13

Le vieux Fusil, tourné dans la région de Montauban, est librement inspiré de l'événement d'Oradour.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:14

Oui ! je l'ai vu plusieurs fois !
Revenir en haut Aller en bas
Estelle
Admin


Nombre de messages : 2408
Age : 39
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:18

J'adore ce film. Il me procure à chaque fois de terribles émotions.

_________________
Notre étoile est en nous, et de nous il dépend qu'elle soit bonne ou mauvaise.Charles Baudoin

Revenir en haut Aller en bas
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:24

Estelle a écrit:
J'adore ce film. Il me procure à chaque fois de terribles émotions.

Déjà tu as les paysages du Quercy...

Et c'est vrai que l'histoire est toute surprenante. L'histoire d'amour, le drame et la vengeance. Un adorable amante m'a d'ailleurs dit que ce film était du pur voyeurisme ! Suspect

J'ai alors changé et j'ai mis à la place Orange mécanique ! affraid

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   Dim 22 Avr - 18:26

Incorrigible Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée en Enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée en Enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une journée en enfer gastro après 17ans sans
» journée d'enfer, 1ere fois que je rentre en pleurant depuis des années...
» NDE négative: ils ont vu l'enfer...
» Le problème de l'enfer éternel
» journées portes ouvertes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Contemporaine-
Sauter vers: