L'Atelier de l'Histoire

Forum de discussion historique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les justifications de la Traite des noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Les justifications de la Traite des noirs
L'idée d'une supériorité raciale est un alibi pour organiser le commerce triangulaire
100%
 100% [ 1 ]
L'idée d'une supériorité raciale est vraiment la cause de la Traite
0%
 0% [ 0 ]
Les deux à la fois
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Camille Desmoulins
Admin


Nombre de messages : 5040
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Les justifications de la Traite des noirs   Mer 11 Avr - 21:06

Citation :
De l'esclavage des nègres. L'ironie de Montesquieu

"Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres.

Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre.

On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout bonne, dans un corps tout noir.

On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui, chez les Egyptiens, les meilleurs philosophes du monde, étaient d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.

Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or qui, chez les nations policées, est d'une si grande conséquence.

Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes ; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens."

extrait de Montesquieu, "De l'Esprit des Lois", Livre XV, chap. 5, 1748.

Citation :
Justification de l'esclavage

"Les richesses de nos colonies sont aujourd'hui le principal objet de notre commerce et le commerce de Guinée en est tellement la base que, si les négociants français abandonnaient cette branche du commerce, nos colonies seraient nécessairement approvisionnées, par les étrangers, de Noirs, et, par une suite infaillible, de toutes les denrées de l'Europe qui s'y consomment, en sorte que, non seulement l'État serait privé de l'avantage des exportations, mais aussi des denrées des colonies nécessaires à sa propre consommation ; en un mot, l'abandon du commerce de Guinée entraînerait infailliblement la perte du commerce des colonies ; de là, le fait que nous n'avons point de branches de commerce aussi précieux en l'État que le commerce de Guinée et qu'on ne saurait trop le protéger."

Extrait d'un mémoire, rédigé au milieu du XVIIIe siècle à Nantes, cité dans l'article "Traite des Noirs" de l'Encyclopaedia Universalis, édition 1995.

_________________
La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible.
Maximilien Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdelhistoire.frbb.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Jeu 12 Avr - 9:22

Dans la pensée des hommes du XVIIIè siècle, la notion de "racisme" n'existe pas encore ! Dans l'esprit de ce siècle, la traite des Noirs est nécessaire à l'économie du pays. (commerce marin, agriculture, arts...)
Sincère conviction que les Noirs ne sont ni "civilisés", ni "christianisés", donc barbares... donc certitude du bien-fondé de la "traite"... Telle est encore l'idée dominante...

C'est au cours de la première moitié du XVIIIè s. que se dessine doucement le mouvement abolitionniste. (plus virulent cependant, en Angleterre).

Montesquieu et Voltaire ne prennent pas réellem"ent fait et cause pour "l'abolitionnisme". Montesquieu opte pour l'ironie mordante et provocatrice ; l'extrait ci-dessus proposé, en fait foi.

C'est dans la seconde partie du XVIIIè s. que la dénonciation se durcit, notamment par le biais des encyclopédites.... Diderot réagit avec virulence et détermination. Son "Histoire philosophique politique sera d'ailleurs évidemment censurée.

Condorcet fonde "La société des amis des Noirs" en 1788. Buffon, Mirabeau et d'autres dont Brissot le rejoignent.. La notion d'abolitionnisme existe bel et bien, mais pas "entière"... L'on prône l'intérêt d'une abolition "progressive", doutant de la capacité des Noirs à intégrer pleinement et aisément la notion de "liberté".

- 1794 reste bien la date - clef, en ce qui concerne la première abolition de l'esclavage... Napolélon en décidera autrement...

"L'esclavage ne découle pas du "racisme"... Le racisme résulte plutôt de l'esclavage"... (Je ne sais de qui est cette maxime, mais je la retranscris tout de même)...Elle pourrait peut-être ponctuer...
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Lun 11 Juin - 20:49

Vu sur Wiki pour la "justification morale"

Citation :
La justification raciale

Cette traite semble avoir été réalisée d'abord dans un but économique. Cependant en analysant certains textes, le fait que les Européens aient choisi spécifiquement les noirs pour les déporter après que les Amérindiens ont été repoussés ou exterminés, principalement par les maladies européennes ([[Variole], Rougeole...), ou encore les qualificatifs dégradants employés par les Portugais pour parler des habitants de l'Afrique (mosenji, qui signifie singes), on peut supposer que le racisme était déjà au moins latent au départ même de la traite.

Le Code Noir, écrit en 1685 promulgué par le roi Louis XIV, a été un des textes de lois qui définit juridiquement et légalise la traite des noirs et l'esclavage. Dans ce texte, le noir est considéré comme un bien meuble. Ce n'est donc pas une personne, mais une chose dont le propriétaire peut librement disposer dans les limites de la loi. Il faut aussi remarquer qu'à l'époque, le code noir est supposé être une amélioration du statut du noir.

Donc, à bien y regarder, les motifs économiques apparaissent aussi présents que le racisme. Il ne faut pas oublier non plus que ce racisme a d'abord pu être conditionné par la culture-même de ses acteurs, bien avant la rencontre avec les Africains, puisqu'en Europe[17], le noir est attaché au mal, à la misère et à tout ce qui est négatif. Les Européens médiévaux ont donc très bien pu dès leur rencontre matérialiser toute cette charge négative en la personne de l'Africain noir.

Il existe une autre théorie qui suggère que le racisme serait né de l'esclavagisme. Ainsi l'esclavagisme aurait eu des motifs uniquement économiques et aurait eu besoin du paradigme raciste : haine des noirs pour pouvoir justifier l'instrumentalisation de ceux-ci.

Face à la pratique de l'esclavage, l'Église a constamment rappelé que les noirs étaient des hommes comme les autres, qu'ils étaient doués d'une âme immortelle, et que cela créait des obligations à leur égard : obligation de les traiter de façon digne, de leur laisser leur liberté, de leur apporter les bienfaits de la civilisation, et de leur annoncer l'Évangile. Cela s'est vérifié dès le XVIe siècle : alors que les nations nordiques, par pur appât mercantile, organisaient la "traite des Noirs" à grande échelle, l'Église ordonnait un noir congolais, nommé Henri, comme évêque du Congo (1522).

Cet enseignement constant de l'Église se heurta au mercantilisme des compagnies négrières. Mais il fut aussi le premier pas vers la fin de cette pratique.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Lun 11 Juin - 21:11

Merci beaucoup, Geno, pour cet extrait, néanmoins, j'aurais réellement souhaité avoir les références exactes de ce texte.

Les aurais-tu ?
Je t'en serais infiniment reconnaissante ! Il existe plusieurs théories, en effet, à tenter d'analyser avec profondeur, pour des raisons spécifiques.

Le sujet traité spécifiait le XVIIIè siècle précisément.
Revenir en haut Aller en bas
Genovefa



Nombre de messages : 1844
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Lun 11 Juin - 21:45

Il n'y a qu'à demander ma petite Aude

http://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_noirs

Enfin, j'espère j'ai suivi des liens de liens à partir de Louis XIV sur Wiki.

Il y en a d'autres plus spécifiques sur le Code Noir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Lun 11 Juin - 22:35

Merci infiniment, ma chère Geno Wink Les articles étant relativement longs, je les visionnerai demain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Mer 20 Juin - 15:15

Je viens de consulter un sujet équivalent à celui-ci, sur un autre forum ; il me conforte amplement, dans la pensée que l'on ne saurait évoquer le terme de "racisme" au sens premier du terme, au XVIIIè siècle...La philosophie des "Lumières" étant contradictoire de cette notion...et visant à démontrer l'universalité de l'homme... Cet argument me semble concluant., ou pour le moins convaincant...

La notion de racisme serait à intégrer au XIXè siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les justifications de la Traite des noirs   Aujourd'hui à 2:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Les justifications de la Traite des noirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chlorophorus glabromaculatus] Belle jaune à pois noirs !
» trou noirs et champs electriques...
» Limite entre les Monts du Forez et les Bois Noirs ???
» Les Noirs interdits de bistrot à Pékin
» Poèmes noirs... noirs poèmes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier de l'Histoire :: Périodes :: Histoire Moderne-
Sauter vers: